Tout savoir sur la convention collective Syntec

hero image

Maryam Toumirt

Juriste Rédacteur en Droit Social @PayFit

Mise à jour le 13.09.2021

Une convention collective est un accord négocié entre une organisation ou un groupement d'employeurs et une organisation syndicale de salariés. Elle permet d'adapter le droit du travail aux spécificités d'un secteur d'activité. 

En France, de nombreuses entreprises sont soumises à la convention collective des bureaux d'études techniques, des cabinets d'ingénieurs-conseils et des sociétés de conseils du 15 décembre 1987, plus communément appelée la convention collective Syntec ou la CCN Syntec.

Quelles sont les entreprises tenues d'appliquer la CCN Syntec ? Quel est le numéro de la convention collective Syntec ? Que prévoit la convention collective Syntec pour les préavis de démission et de licenciement ? Quelles sont les spécificités de la convention Syntec en cas de démission ? PayFit vous répond.

Sommaire

Quelles sont les entreprises tenues d'appliquer la convention collective Syntec ? 

La convention collective Syntec s'applique aux entreprises ayant notamment pour codes NAF ceux mentionnés dans le tableau ci-dessous et dont l'activité principale est une activité d'ingénierie, de conseil, de services informatiques, des cabinets d'ingénieurs-conseils, des entreprises d'organisation de foires et salons.

Précisions - Seules sont concernées les entreprises dont le siège social ou les activités se situent en France métropolitaine ou dans les départements d'outre-mer et les territoires d'outre-mer.

La convention collective des bureaux d'études techniques s'applique aux entreprises et établissements répertoriés aux codes NAF/APE suivants :

Catégorie d’activitésCode APE (ou code NAF)Description de l’activité
Informatique58. 21ZpEdition de jeux électroniques
58. 29ApEdition de logiciels système et de réseau
58. 29BpEdition de logiciels outils de développement et de langages
58. 29CpEdition de logiciels applicatifs
62. 01ZpProgrammation informatique
62. 02ApConseil en systèmes et logiciels informatiques
62. 02BTierce maintenance de systèmes et d'applications informatiques
62. 09ZpAutres activités informatiques
62. 03ZGestion d'installations informatiques
63. 11ZpTraitement de données, hébergement et activités connexes
58. 12ZpEdition de répertoires et de fichiers d'adresses
63. 12ZPortails internet
Ingénierie71. 12BpIngénierie, études techniques
74. 90BpActivités spécialisées, scientifiques et techniques diverses
71. 20BAnalyses, essais et inspections techniques
Etudes et conseils73. 20ZEtudes de marché et sondages
70. 21ZConseil en relations publiques et communication
70. 22ZpConseil pour les affaires et autres conseils de gestion
78. 10ZpActivités des agences de placement de main-d'oeuvre
78. 30ZAutre mise à disposition de ressources humaines
Foires, congrès et salons82. 30ZOrganisation de foires, salons professionnels et congrès
43. 32CAgencement de lieux de vente, montage de stands
25. 11ZFabrication de structures métalliques et éléments modulaires pour exposition
90. 04ZGestion de salles de spectacles
68. 32AAdministration d'immeubles et autres bien immobiliers
68. 20BLocation de terrains et autres biens immobiliers : halls d'exposition, salles de conférence, de réception, de réunion
Traduction et interprétation74. 30FTraduction et interprétation

Bon à savoir

Chaque convention est dotée d'un code d'identification appelé le code IDCC (identifiant des conventions collectives). Le code IDCC Syntec est le 1486

Quel est le rôle de la convention collective Syntec ? 

La convention collective Syntec permet d'adapter la législation du travail au secteur d’activité auquel elle s'applique.

Juridiquement, le principal apport d'une convention collective est de pouvoir créer des dispositions plus favorables que le droit du travail. De plus, une convention collective peut également prévoir des règles spécifiques qui ne sont pas prévues par la législation du travail (exemple : congés supplémentaires, primes, etc.).

En pratique, des règles spécifiques sont prévues par la convention Syntec :

Bon à savoir

La convention collective Syntec est composée d'un texte de base. Elle est également complétée par des avenants, des accords ou des annexes.

Quelles sont les principales règles prévues par la CCN Syntec ? 

La convention collective Syntec prévoit de nombreuses règles en matière de conditions de travail et d'emploi, de garanties sociales des salariés et de formation professionnelle.

Voici les principales dispositions prévues par la convention collective des bureaux d'études techniques Syntec.

Contrat de travail 

La convention collective Syntec contient des dispositions relatives au contrat de travail : conclusion du contrat, offre d'emploi, modification du contrat, travail à temps partiel, etc.

A titre d'illustration, l’article 5 de la CCN prévoit que chaque contrat doit comporter les informations suivantes :

  • la durée du contrat ;

  • la date d’entrée dans l’entreprise ;

  • l'indice syntec ;

  • la fonction occupée par le salarié ;

  • la classification syntec et coefficient syntec ;

  • le lieu de travail ;

  • les horaires de travail ;

  • les conditions d’essai ;

  • le montant du salaire mensuel ou conditions de rémunération pour les CE ;

  • les autres éléments éventuels de rémunération directs ou indirects ;

  • la clause de mobilité géographique le cas échéant.

Bon à savoir

Il est également possible d'ajouter une clause de non-concurrence Syntec dans le contrat de travail.

A lire aussi -  Syntec et forfait jour : quelles sont les règles ?

Période d'essai 

La période d'essai sous Syntec permet :

  • à l'employeur d'évaluer les compétences du salarié dans son travail, notamment au regard de son expérience ;

  • au salarié d'apprécier si les fonctions occupées lui conviennent.

Depuis le 25 juin 2008, les durées des périodes d'essai prévues par la convention collective Syntec ne s'appliquent plus. Désormais, il convient d'appliquer les durées prévues par le code du travail.

Voici un tableau résumant les durées de la période d'essai en Syntec. 

ClassificationDurée initiale de la période d'essaiDurée maximale de renouvellement de la période d'essai
Employés2 mois2 mois
Agents de maîtrise et techniciens3 mois3 mois
Ingénieurs et cadres4 mois4 mois

Rémunération 

Comme la majorité des conventions collectives nationales, la CCN Syntec prévoit des règles spécifiques en matière rémunération. La convention Syntec fixe notamment les salaires minimaux à respecter, ainsi que les modalités de détermination de la rémunération (durée de travail, coefficient Syntec …).

Bon à savoir

La  convention Syntec prévoit une prime de vacances pour l'ensemble des salariés, d'un montant “au moins égal à 10 % de la masse globale des indemnités de congés payés prévus par la Convention collective de l'ensemble des salariés” (Article 31 : Prime de vacances - CCN Syntec). Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre article sur la prime de vacance Syntec.

La convention collective Syntec prévoit une grille de salaires pour les employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM) ainsi que pour les cadres.

Grille de salaires Syntec pour les « ETAM » :

Position SyntecCoefficient SyntecValeur du point ETAMBase fixeSalaires minimaux bruts mensuels (en euros)
1.12303,11843,51 558,80
1.22403,1843,51 587,50
1.32503,1843,51 618,50
2.12753,03850,51 683,75
2.23103,02850,51 786,70
2.33553,02850,51 922,60
3.14003,01855,82 059,80
3.24503,01855,82 210,30
3.35003855,82 355,80

Bon à savoir

Les salaires minimaux de branche mensuels bruts de ces salariés sont déterminés selon la formule suivante :

Base fixe + (valeur du point ETAM × coefficient de la position)

Grille de salaires Syntec pour les « Cadres » :

Position CadreCoefficient CadreValeur du point CadreSalaires minimaux bruts mensuels (en euros)
1.19520,881 983,60
1.210020,882 088,00
2.110520,822 186,10
2.111520,822 394,30
2.213020,822 706,60
2.315020,823 123,00
3.117020,533 490,10
3.221020,534 311,30
3.327020,535 543,10

Bon à savoir

Les salaires minimaux de branche mensuels bruts de ces salariés sont déterminés selon la formule suivante : 

Coefficient de la position × Valeur du point.

Résiliation du contrat de travail : démission et licenciement

En cas de résiliation du contrat de travail, la convention collective Syntec prévoit plusieurs règles à respecter.

Tout d'abord, les parties sont tenues de respecter un formalisme imposé par la convention collective Syntec : notification, motif de la résiliation, convocation à un entretien s'il s'agit d'un licenciement...

De plus, les parties ont l'obligation de respecter un préavis, sauf en cas de faute lourde, de faute grave ou de force majeure. La durée de ce préavis dans la convention Syntec varie selon le motif de la rupture du contrat de travail et la catégorie du salarié.

Envie de gagner du temps sur la paie ?

Pour aller plus loin..

Feuille de temps : encadrement et élaboration

Modalités de l’exonération des heures supplémentaires

Pointeuse de temps de travail : dispositif et mise en place

Quotité de travail : définition, calcul et déclaration

Planning RH : définition et mise en place

Documents RH : gestion, conservation et dématérialisation