Découvrez Instant RH, le podcast RH entre inspiration et émotion. Écoutez dès maintenant les premiers épisodes !

Tout savoir sur la clause de non-concurrence Syntec

Édité le

En principe, tout salarié est libre de travailler pour l'entreprise de son choix, et d'exercer son métier sans aucune contrainte. 

Toutefois, certains secteurs d'activité sont très compétitifs, comme ceux que recouvre la convention collective Syntec

C'est pourquoi, il existe en droit du travail des dispositifs qui permettent d'empêcher qu'un salarié parte chez un concurrent pour y exercer des fonctions similaires, comme la clause de non-concurrence

Ce type de clause réduit la liberté des salariés, et doit donc logiquement respecter un certain nombre de critères pour être valide

Qu'est ce que la clause de non-concurrence ? Quel régime prévoit la convention Syntec pour ce type de clauses ? Comment organiser la levée de la clause de non-concurrence Syntec ? PayFit vous explique.

Sommaire

  • Qu'est-ce qu'une clause de non-concurrence ? 
  • Que doit prévoir une clause de non-concurrence sous Syntec ?
  • La contrepartie financière clause de non-concurrence Syntec
  • Le délai de renonciation clause de non-concurrence Syntec
  • Clause de non-concurrence en Syntec : pensez au logiciel de paie !

Qu'est-ce qu'une clause de non-concurrence ? 

Par définition, la clause de non-concurrence est une clause pour limiter la liberté d'un salarié d'exercer, après la rupture de son contrat, des fonctions équivalentes chez un concurrent ou à son propre compte. 

Une clause de non-concurrence a donc deux objectifs principaux :

  • dissuasif : car elle vise à convaincre le salarié de rester dans l’entreprise ;
  • préventif : si le salarié quitte l’entreprise, on l’empêche de mettre le savoir-faire et l’expérience acquise au profit des concurrents. 

La clause de non-concurrence figure par écrit dans le contrat de travail du salarié. Pour être valable, elle doit respecter certaines conditions cumulatives, définis par la jurisprudence de la Cour de Cassation depuis plusieurs années :

  • être indispensable à la protection des intérêts légitimes de l'entreprise ; 
  • être limitée dans le temps (durée raisonnable) et dans l'espace (une zone géographique précise) ;
  • tenir compte des spécificités de l'emploi du salarié ;
  • prévoir une contrepartie financière non dérisoire que l'employeur doit verser au salarié ; 

C'est aux juges d'évaluer au cas par cas la validité d'une clause de non-concurrence, en appréciant si les limites spatiales et temporelles sont excessives ou pas, mais surtout en déterminant ce qu'est une contrepartie financière adéquate.

Par exemple, une contrepartie de 10 % du salaire pour un cadre dirigeant soumis à une clause de non-concurrence couvrant toute la France a déjà été jugée dérisoire. 

💡 Bon à savoir : dans tous les cas, une clause qui a pour effet d'interdire au salarié de retrouver un emploi conforme à son expérience professionnelle est illicite.  

Guide de la syntec

Que doit prévoir une clause de non-concurrence sous Syntec ?

Il est important de respecter les conditions de validité de la clause de non-concurrence. À défaut, l'employeur risque de ne pas pouvoir l'actionner et même devoir payer des dommages et intérêts au salarié. 

Pour les employeurs sous convention collective Syntec, la clause de non-concurrence n'est pas gouvernée par un régime spécifique. Elle doit donc à priori respecter les mêmes conditions de validité que les autres clauses de non-concurrence.

Attention : il existe une exception pour les consultants des entreprises de portage salarial sous convention Syntec. Aucune clause de non-concurrence ne peut être insérée dans les contrats de travail de ce type de salariés.

La contrepartie financière clause de non-concurrence Syntec

En matière de rémunération, la clause de non-concurrence Syntec ne prévoit pas un montant minimum spécifique pour assurer sa validité.

Dans tous les cas, le montant de l'indemnité de la clause de non-concurrence Syntec ne pourra pas être dérisoire, car elle risque d'entraîner la nullité de la clause

💡 Bon à savoir : pour éviter de verser une indemnité qui pourrait être considérée comme trop faible, vous pouvez utiliser la grille de salaire Syntec pour consulter les rémunérations minimales des salariés par catégorie.

Guide de la syntec

Le délai de renonciation clause de non-concurrence Syntec

En principe, un employeur ne peut pas renoncer unilatéralement à la clause de non concurrence, en Syntec comme ailleurs. Il doit alors payer la contrepartie financière au salarié.

En tant qu'employeur, vous ne voulez peut-être pas activer la clause de non-concurrence : on parle de renonciation ou encore de levée

Toutefois, un employeur ne peut pas renoncer unilatéralement à la clause, cette possibilité doit être prévue soit :

  • par le contrat de travail du salarié ;
  • ou par la convention collective applicable dans l'entreprise. 

Or, la convention Syntec ne prévoit rien à ce sujet.

La renonciation à la clause de non-concurrence Syntec n’est donc envisageable que si le contrat de travail comprend une clause de renonciation, qui devra alors préciser les modalités de cette renonciation (forme, délai, etc.).  

Attention : il se peut que le contrat de travail ne précise pas explicitement le délai de renonciation à la clause. Ce délai va alors dépendre du type de rupture du contrat de travail. 

💡 Bon à savoir  : la convention Syntec précise qu'en cas de rupture du contrat par un salarié en activité partielle ayant trouvé un autre emploi, l’employeur a l’obligation de renoncer à la clause de non-concurrence.

Clause de non-concurrence en Syntec : pensez au logiciel de paie !

Un employeur qui prépare la fin du contrat d’un salarié doit anticiper beaucoup de tâches administratives de gestion du personnel. Parmi ces démarches, l'employeur doit décider si renoncer ou pas à la clause de non-concurrence du salarié.

En cas de déclenchement de la clause, l'employeur devra prévoir le versement de la contrepartie financière, mais également son traitement fiscal et social.

PayFit est un logiciel de paie qui vous permet, lors du départ d'un salarié de votre entreprise, non seulement de générer le solde de tout compte et les autres documents nécessaires, mais aussi d'organiser le versement de la clause de non-concurrence Syntec.

En tant qu'employeur soumis à la convention Syntec, vous pourrez grâce à PayFit gérer l'indemnité de non-concurrence, en renseignant :  

  • la durée de versement ; 
  • le type de versement (un montant fixe fixé par le contrat de travail ou un pourcentage du salaire de base renseigné pour la gestion de la paie).

Un bulletin de paie comportant uniquement le versement de la clause de non-concurrence Syntec sera généré par votre saisie.

Auteure

PayFit

Cristina Sanchez

Juriste Rédacteur en Droit Social @PayFit

Tags

La convention collective pour les agents de sécurité

Qu’est-ce que la convention collective pour les agents de sécurité ? Quel est son rôle et comment l’identifier ? Quelles entreprises doivent appliquer cette convention collective ? Quelles sont les dispositions centrales de cette convention collective ?

Découvrir la convention collective des fleuristes

Qu’est-ce que la convention collective des fleuristes en 2021 ? A qui s’applique-t-elle ? Que dit-elle ?

Quelle convention collective pour les paysagistes ?

Quelle est la convention collective des paysagistes ? A quoi sert une convention collective pour un paysagiste ? Que prévoit une telle convention collective ?

L'actualité paie & RH décryptée