Comment fonctionne la classification des emplois sous Syntec ?

Cristina Sanchez
Mise à jour le 16 janvier 2024

Une grille de classification vise à classer les emplois dans un secteur d'activités en fonction des responsabilités et des salariés pour réaliser certaines tâches. 

Les conventions collectives prévoient généralement des grilles de classification qui aident surtout à déterminer les niveaux de rémunération en fonction de chaque catégorie de salarié.

C'est le cas de la convention collective nationale des bureaux d'études, aussi appelée convention collective Syntec, dont la classification des emplois s'applique à tous les salariés qui y sont soumis.

Qu'est-ce qu'une grille de classification ? À quoi sert la classification Syntec ? Quelles sont les particularités de la classification de l'emploi dans la convention collective Syntec ? Où mentionner le classement issu de grille de classification de la restauration ? PayFit fait le point.

Qu'est ce qu'une grille de classification ?

La classification des emplois dans une entreprise est un élément essentiel de la gestion du personnel. Cette classification détermine la position du salarié dans l'entreprise et permet d'établir sa rémunération minimale. 

La classification d'un salarié est déterminée par l'employeur. Normalement, la classification est convenue lors de l'embauche et doit être indiquée dans le contrat de travail du salarié

En pratique, pour déterminer le classement professionnel d'un salarié, l'employeur se sert d'une grille déjà prévue par la convention collective applicable dans l'entreprise, qui détaille les attributions de chaque type d'emploi. 

Ces classification contiennent généralement des positions chiffrées et/ou un coefficient hiérarchique correspondant. Le niveau du salarié est alors déterminé en fonction d'une série de critères retenus par la convention collective, comme par exemple : 

  • la nature des fonctions ; 

  • la formation (années d'études, diplôme spécifique) ; 

  • les connaissances et années d'expérience nécessaires pour un certain poste ; 

  • la responsabilité et l'autonomie du poste ; 

  • les années d'ancienneté du salarié, etc.

💡 Bon à savoir : certaines conventions prévoient des grilles différentes pour les cadres/ingénieurs et les ETAM (ouvriers, employés, techniciens et agents de maîtrise). C'est le cas de la classification Syntec. 

À chaque qualification professionnelle correspond une description de tâches types d'un salarié de cette catégorie. L'employeur doit utiliser les critères de la classification des emplois pour faire en sorte que le salarié occupe un poste cohérent avec :

  • son expertise ;

  • son expérience professionnelle.

Logiquement, la classification n'est pas figée, elle doit refléter l'évolution professionnelle du salarié.

Quelles sont les particularités de la classification de la convention collective Syntec ?

Le code IDCC Syntec regroupe beaucoup d'activités et de métiers différents. Dans la  convention Syntec, la classification s'applique donc à plusieurs types d'emploi, qui ne partagent pas les mêmes tâches, mais qui ont des niveaux de responsabilité similaires. 

La classification Syntec d'un salarié prend la forme de deux chiffres :  “X.X”, car elle est organisée autour de 2 grandes notions:

  • la position : premier chiffre ;

  • la fonction : deuxième chiffre.

Une position est une catégorie qui regroupe les salariés par tâches et responsabilités, de l'exécution simple de consignes à la direction de projets en autonomie. Chaque positions est subdivisée suivant les fonctions.

Une fonction est une échelle d'importance des activités à conduire ou des travaux à exécuter au sein d'une fonction. Logiquement, plus la position est importante, plus l'exercice de la fonction nécessite de la prise d'initiative et d'autonomie de la part du salarié. 

En plus de ces deux renseignements, la classification attribue un coefficient Syntec à chaque combinaison “Position.Fonction”, qui sert à déterminer la grille de salaire Syntec.

Que contient la classification Syntec des Cadres ?

La classification des cadres en Syntec est composée de 3 positions, organisées autour de la notion d'expérience professionnelle :

  • position 1 : les débutants ;

  • position 2 : les ingénieurs et cadres avec de 2 à 6 ans de pratique dans la profession ;

  • position 3 : postes d'encadrements et positions directement subalternes.

Sous Syntec, la classification cadre est donc divisée comme suit.

PositionCoefficientDescription des tâches correspondantes
1.1.95Collaborateurs assimilés à des ingénieurs ou cadres, occupant un poste où ils mettent en œuvre des connaissances acquises
1.2.100Comme 1.1., mais titulaires du diplôme de sortie des écoles visées dans la définition des ingénieurs à l'article 2-c de la CCN
2.1.105 (<26 ans) 115 (>26 ans)Ont au moins 2 ans de pratique de la profession et des qualités intellectuelles et humaines leur permettant de se mettre rapidement au courant des travaux d'études. Coordonnent éventuellement les travaux de techniciens, agents de maîtrise, dessinateurs ou employés, travaillant aux mêmes tâches qu'eux dans les corps d'état étudiés par le bureau d'études
2.2.130Remplissent les conditions de la position 2.1 et, en outre, partant d'instructions précises de leur supérieur, doivent prendre des initiatives et assumer des responsabilités que nécessite la réalisation de ces instructions ; étudient des projets courants et peuvent participer à leur exécution. Ingénieurs d'études ou de recherches, mais sans fonction de commandement
2.3.150Ont au moins 6 ans de pratique en cette qualité et étant en pleine possession de leur métier ; partant des directives données par leur supérieur, ils doivent avoir à prendre des initiatives et assumer des responsabilités pour diriger les employés, techniciens ou ingénieurs travaillant à la même tâche
3.1.170Placés généralement sous les ordres d'un chef de service et qui exercent des fonctions dans lesquelles ils mettent en œuvre non seulement des connaissances équivalant à celles sanctionnées par un diplôme, mais aussi des connaissances pratiques étendues sans assurer dans leurs fonctions une responsabilité complète et permanente (qui revient en fait à leur chef)
3.2.210Doivent prendre les initiatives et les responsabilités qui découlent de leurs fonctions, en suscitant, orientant et contrôlant le travail de leurs subordonnés. Cette position implique un commandement sur des collaborateurs et cadres de toute nature
3.3.270L'occupation de ce poste, qui entraîne de très larges initiatives et responsabilités et la nécessité d'une coordination entre plusieurs services, exige une grande valeur technique ou administrative

💡 Bon à savoir : en Syntec, la classification et la catégorie du salarié sont généralement inscrites sur les fiches de paie des cadres. L'objectif est de permettre au salarié cadre de pouvoir se situer et d'avoir de la visibilité sur son niveau de responsabilité.

Que contient la classification Syntec des ETAM ?

La classification ETAM en Syntec comprend 3 positions, déterminées par le degré d'autonomie dans les tâches exercées et un certain niveau de formation minimale exigée :

  • position 1, fonctions d'exécution : réaliser des opérations programmées, sans autonomie réelle ;

  • position 2, fonctions d'études ou de préparation : concrétiser, développer et mettre en oeuvre d'un programme de travail dans une relative autonomie ;

  • position 3, fonctions de conception ou de gestion élargies : déterminer les composantes d'un problème complexe, en rendre compte et élaborer et coordonner  un programme cadre pour sa réalisation en autonomie. 

Sous Syntec, la classification ETAM est donc divisée comme suit.

PositionCoefficientFormation à satisfaire (diplôme ou formation/expérience équivalente)Description tâches
1.1240Niveau V de l'Éducation nationale, B.E.P ou C.A.PExécution d'opérations simples et répétitives reproduisant des modes opératoires en nombre limité et préalablement démontrés
1.2250Formation méthodique à un métier de base, équivalente au niveau V de l'éducation nationaleSuccession d'opérations dont les difficultés peuvent être résolues en référence à des processus opératoires divers et nécessite l'utilisation d'une partie de la technologie professionnelle d'un métier
2.1275Niveau de formation IV de l'éducation nationale ; Bac ; Brevet pro ; Brevet technicien ou supérieurGénéralement limité à un domaine particulier d'application d'une technique, il implique la connaissance de méthodes, procédés et moyens habituels et l'aptitude à les mettre en œuvre à partir de consignes générales
2.2310Niveau de formation IV de l'éducation nationale ; Bac ; Brevet pro ; Brevet technicien ou supérieurImplique la connaissance des méthodes, procédés et moyens propres à une technique et l'initiative d'établir entre eux les choix appropriés
2.3355Niveau de formation IV de l'éducation nationale ; Bac ; Brevet pro ; Brevet technicien ou supérieurImplique la prise en compte, avec toute la maîtrise souhaitable, des contraintes des technologies mises en cause. Les suggestions ou conclusions formulées par l'intéressé à propos du travail sont de nature à faire progresser les méthodes, procédés ou moyens
3.1400Niveau de formation III de l'éducation nationaleNécessite la connaissance du mode de résolution d'un nombre limité de problèmes complets courants pouvant être traités avec des méthodes et des procédés habituels et dont l'agent possède la pratique
3.2450Niveau de formation III de l'éducation nationaleNécessite la connaissance du mode de résolution de problèmes complets courants pouvant être traités avec des méthodes habituelles et dont l'agent possède la pratique, mais nécessitant, en raison de leur nombre et de leur variété une expérience diversifiée
3.3500Niveau de formation III de l'éducation nationaleL'exercice de la fonction nécessite, outre les connaissances propres aux niveaux précédents, des facultés d'adaptation à des problèmes présentant un certain caractère de nouveauté sur le plan technique

⚠️  Attention : les intitulés de poste pour une même classification dans la grille Syntec varient logiquement en fonction de l'activité spécifique de l'entreprise.

Où renseigner la classification de l'emploi en Syntec ?

La classification professionnelle des salariés Syntec doit obligatoirement figurer dans certains documents :

La classification va définir les responsabilités professionnelles du salarié, mais également lui permettre de vérifier qu'il perçoit le salaire minimum conventionnel. Le salaire ne doit pas être inférieur au minimum fixé par la convention collective compte tenu de classification. 

⚠️  Attention : si la classification professionnelle du salarié n'est pas adaptée à l'emploi qu'il exerce vraiment, l'employeur s'expose à des erreurs en matière d'organisation de la paie et droit du travail. Par exemple, de la classification peut découler certaines règles en terme de mutuelle en Syntec.

Envie de gagner du temps sur la paie ?
Pour aller plus loin..

Définition de la SASU : les clés pour bien comprendre

Lire l’article

Bulletin de salaire rectificatif : les démarches

Lire l’article

Bulletin de paie : on vous dit tout, même ce qui fâche

Lire l’article

Créer une micro-entreprise : tout ce que vous devez savoir

Lire l’article

Prêts création d'entreprise : les aides et financements à connaître

Lire l’article

Entreprise SAS : définition et caractéristiques

Lire l’article