Comment fonctionne l’échelon sur la fiche de paie ?

Mina Donny
Mise à jour le 25 janvier 2024

La fiche de paie est un document important pour l’employeur et pour le salarié. 

Elle doit être établie avec soin par l’employeur en veillant à respecter les mentions obligatoires du bulletin de paie

Toutefois, le bulletin de salaire n’est pas toujours un document facile à décrypter. 

Certaines mentions interrogent quant à leurs sens et leur utilité. C’est le cas par exemple de l’indication de la classification, la catégorie, le coefficient ou l’échelon sur la fiche de paie. 

Quelle est la signification de l’échelon sur la fiche de paie ? Faut-il mentionner l’échelon sur la fiche de paie ? Est-il possible de le modifier ? PayFit répond à vos questions. 

Qu’est-ce que l’échelon sur la fiche de paie ? 

L’échelon sur la fiche de paie correspond à la position du salarié dans la classification des salariés dans l’entreprise, déterminée par la convention collective

Il faut savoir que cette classification est importante pour l’employeur et pour le salarié. En effet, elle entraîne généralement des différences de salaires, de primes, de congé, en fonction du niveau de chaque salarié dans la classification. 

💡 Bon à savoir : la classification des salariés, et donc les échelons indiqués sur la fiche de paie, varient en fonction de chaque convention collective. Il faut donc se référer à la convention collective de son entreprise pour connaître la classification et l’échelon à faire apparaître sur la fiche de paie de ses salariés. 

Par exemple, si vous voulez avoir une idée d’une classification de salariés, vous pouvez consulter notre article sur la grille de classification de la convention collective Syntec

Quels sont les différents échelons de la fiche de paie ? 

L’échelon sur la fiche de paie du salarié peut être déterminé en fonction de plusieurs paramètres :

  • l'ancienneté du salarié ; 

  • l’expérience du salarié ;  

  • le niveau d’étude du salarié ; 

  • l’autonomie du salarié.

Par exemple, dans la convention collective des entreprises artistiques et culturelles, chaque salarié se voit attribuer un échelon en fonction de plusieurs critères (autonomie, initiative, responsabilité, formation et expérience professionnelle) et reçoit la rémunération prévue par son échelon. 

De manière générale, quelle que soit la convention collective applicable, l’échelon correspond à un chiffre

Mais cela varie nettement en fonction de ce que prévoit la convention collective. Parfois, la convention collective ne prévoit même pas d’échelon dans sa classification. 

Pour reprendre l’exemple de la convention collective des entreprises artistiques et culturelles, les échelons prévus par cette convention sont des nombres allant de 1 à 12. 

Ainsi, sur la fiche de paie, l’échelon 10 pourra être inscrit si le salarié entre dans cette catégorie. 

Autre exemple : dans la convention collective de l’automobile, les salariés sont également classés par échelon allant de 1 à 12. Sur la fiche de paie, l’échelon 7 correspond aux salariés disposant de solides connaissances professionnelles pour résoudre des difficultés inhabituelles et faisant preuve d’autocontrôle, d’habileté, de polyvalence et d’esprit qualité. 

De même, toujours dans la convention collective de l’automobile, le salarié peut relever sur sa fiche de paie de l’échelon 9 : il s’agit de l’échelon de référence du professionnel maîtrisant toutes les techniques dans sa spécialité et possédant de larges connaissances dans les techniques voisines. Ce professionnel organise son travail sous sa responsabilité pour atteindre l'objectif dans le cadre qui lui est fixé.

Par ailleurs, dans la convention collective des vétérinaires praticiens salariés, les salariés sont classés par échelon allant de 1 à 5. Ainsi, un salarié relevant sur sa fiche de paie de l’échelon 4 correspond à un cadre confirmé B, c’est-à-dire à un vétérinaire diplômé, inscrit au tableau de l’ordre et ayant plus de 4 ans d’expérience professionnelle de cadre. 

Faut-il nécessairement indiquer l’échelon sur la fiche de paie ? 

On ne retrouve pas toujours la mention expresse de l’échelon sur la fiche de paie. 

Toutefois, il est nécessaire d’indiquer sur le bulletin de paie la position du salarié dans la classification de l’entreprise car elle impacte notamment sa rémunération. 

Ainsi, le terme "échelon" sur la fiche de paie n’apparaît pas toujours comme tel. Cela dépend de la classification dont relève l’entreprise. 

A la place, la fiche de paie peut comporter les intitulés "classification", "catégorie", "emploi" et "coefficient".

Voici comment cela est présenté sur le modèle de fiche de paie élaboré par PayFit.

échelon fiche de paie

Est-il possible qu’un salarié change d’échelon sur sa fiche de paie ? 

Le changement d’échelon sur la fiche de paie peut arriver. 

En effet, le changement d’échelon intervient généralement lorsque le salarié grimpe dans la classification des salariés ou au contraire, est rétrogradé. 

En conséquence, le salaire du salarié, ainsi que d’autres éléments, en sont généralement impactés.

Il faudra alors procéder à une modification de l’échelon sur les prochaines fiches de paie.

💡 Bon à savoir : si votre salarié change d’échelon, pensez bien à vérifier s’il faut conclure un avenant au contrat de travail pour acter la modification. En effet, outre le changement d’échelon sur la fiche de paie, le contrat de travail peut être impacté si ce changement d’échelon implique une variation importante des missions du salarié, de ses responsabilités, de son salaire, etc.

Envie de gagner du temps sur la paie ?
Pour aller plus loin..

Démission silencieuse : définition et tendance

Lire l’article

Calcul des congés payés : obligations et méthodes

Lire l’article

Congés payés non pris : obligations et indemnisation

Lire l’article

Présomption de démission : définition et procédure

Lire l’article

Congés exceptionnels sous Syntec : tout savoir

Lire l’article

Ecriture comptable : fondamentaux et pratiques

Lire l’article