En quoi consiste le mode de travail hybride ?

Moidziwa Mohamed Ali
Mise à jour le 31 mai 2023

Trois ans après la pandémie du Covid-19, la mise en place du travail hybride ne cesse de gagner du terrain. Cette dernière permet de répondre au souhait des salariés de bénéficier d’un mode d’organisation du travail qui mixe télétravail et présentiel . 

Facteur clé de productivité et d'attractivité pour l’entreprise, la flexibilité offerte aux salariés par le travail hybride est également source d’engagement collaborateur. La mise en place de ce mode d’organisation du travail implique pour l’employeur de se conformer aux règles prévues par la loi en la matière, et d’organiser scrupuleusement sa mise en place pour mieux accompagner les salariés. 

Qu’est-ce que le travail hybride ? Pourquoi mettre en place le travail hybride ? Quels sont les avantages et les inconvénients du travail hybride ? Comment mettre en place le travail hybride ? Quelles sont les obligations de l’employeur en matière de mise en place du travail hybride ? PayFit vous explique.

Qu’est-ce que le travail hybride ? 

Le travail hybride désigne le mode d’organisation du travail qui offre aux salariés la possibilité de partager leur temps de travail entre travail au bureau et travail à distance à domicile ou dans le lieu de leur choix. 

💡 Bon à savoir : la mise en place du télétravail dans l’entreprise de manière générale peut se faire par : 

  • la conclusion d’un accord collectif

  • l’instauration d’une charte de télétravail par l’employeur après consultation du CSE lorsqu’il existe.

La définition du travail hybride implique pour les salariés de bénéficier d’une modulation de leurs horaires de travail et de définir à quel moment ils souhaitent se rendre sur leur lieu de travail. 

💡 Bon à savoir : le travail hybride doit être différencié du travail nomade qui implique que le salarié travail communément en télétravail en voyageant à l'étranger.

Pourquoi mettre en place le travail hybride ?

La mise en place du travail hybride présente de nombreux avantages autant pour l’employeur que pour les salariés. Ce mode d’organisation du travail permet notamment : 

  • une réduction des coûts quotidiens liés à l’entretien des locaux (chauffage, électricité, maintenance, ménage) ; 

  • un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle qui fait baisser le risque de burn-out et de turn-over

  • une amélioration de la productivité des salariés qui organisent leur temps de travail de manière autonome ; 

  • une augmentation du bien-être au travail et de la qualité de vie des salariés

  • une valorisation de la marque employeur

  • un attrait de nouveaux talents qui recherchent des entreprises faisant preuve d’une flexibilité dans l’organisation du travail. 

Malgré tous ces avantages, le travail hybride présente quelques inconvénients qui nécessitent d’être pris en compte lors de sa mise en place afin d’en limiter l’impact. Ce mode d’organisation du travail peut être source de : 

  • diminution de l'interaction sociale entre les différents collaborateurs  ; 

  • diminution du sentiment d’appartenance à la culture d’entreprise

  • difficultés d’organisation liées à la disponibilité des bureaux et des salles de réunion lorsque les salariés souhaitent travailler en présentiel. 

💡 Bon à savoir : la mise en oeuvre d’une politique de mode de travail hybride en amont, et l’instauration de bonnes pratiques permettent d’assurer à l’employeur et au salarié de tirer le meilleur parti du travail hybride. 

👉 En savoir plus sur le travail en full remote.

Comment mettre en place le travail hybride ? 

La mise en place du travail hybride ne s’improvise pas. Plusieurs étapes essentielles sont à respecter pour réussir la mise en place du travail hybride au sein de l’entreprise : 

➡️ Étape 1 :  Réfléchir à une mise en place du travail hybride adaptée à la structure et l’effectif de l’entreprise

L’hybridation du travail au sein de l’entreprise nécessite de définir clairement la politique du travail hybride par :

  • l’identification des salariés éligibles à ce mode d’organisation du travail ; 

  • la mise en place d’un planning de travail hybride qui permet de communiquer sur les disponibilités et les lieux de travail de chacun ; 

  • l’instauration des règles de fonctionnement notamment par le biais d’une charte de télétravail

  • la mise en place de moyens de communication hybride pour faciliter les échanges entre les salariés. 

💡 Bon à savoir : les modes de communication doivent permettre une circulation de des informations adéquate entre les salariés en présentiel ou à distance. Des informations mal diffusées peuvent entraîner des conflits dans les équipes et des prises de décisions erronées.  

➡️ Étape 2 : Recueillir l’avis des salariés

Le travail hybride a pour principal objectif l'amélioration du bien être des collaborateurs. L’employeur doit veiller à recueillir en amont l’avis des salariés concernant l’instauration de ce nouveau mode de travail afin d’instaurer une combinaison du travail hybride en adéquation avec leurs préférences

  • une réparation du temps de travail entre le bureau et le télétravail selon les préférences des salariés ; 

  • une réparation du temps de travail entre le bureau et le télétravail avec des jours ou des semaines fixes. 

➡️ Étape 3 : Accompagner les salariés dans l’instauration de ce nouveau mode d’organisation du travail 

L’instauration du travail hybride constitue un véritable changement dans l’entreprise. Un tel projet implique pour l’employeur de former les salariés  à ce nouveau mode d’organisation du travail et particulièrement les managers, qui doivent être en capacité de gérer une équipe à fois en présentiel et à distance, et de garantir une bonne cohésion dans l’équipe. 

💡 Bon à savoir : les points hebdomadaires organisés par les différentes managers doivent permettre aux salariés à la fois en présentiel et à distance de suivre la réunion.

➡️ Étape 4 : Prévenir les risques psychosociaux 

L’employeur a l’obligation de veiller à la prévention des risques psychosociaux dans le cadre du travail hybride, qui peuvent porter atteinte à la santé mentale des salariés qu’ils soient présents sur le lieu de travail ou en télétravail.

Envie de gagner du temps sur la paie ?
Pour aller plus loin...

Démission silencieuse : définition et tendance

Lire l’article

Calcul des congés payés : obligations et méthodes

Lire l’article

Congés payés non pris : obligations et indemnisation

Lire l’article

Présomption de démission : définition et procédure

Lire l’article

Congés exceptionnels sous Syntec : tout savoir

Lire l’article

Ecriture comptable : fondamentaux et pratiques

Lire l’article