payfit logo

Pourquoi et comment recruter un apprenti ?

Amira Boughaba
Mise à jour le 05 janvier 2024

En tant qu’employeur vous souhaitez former un jeune à votre métier mais ne savez pas comment faire pour recruter un apprenti. L’apprentissage peut être une bonne solution. 

L’apprentissage permet à un apprenti, dans le cadre d’un contrat d’apprentissage, d’alterner une formation théorique dans un centre de formation d’apprentis (CFA) et une formation pratique au sein d’une entreprise. 

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail conclu entre l’employeur et l’apprenti pour une durée déterminée pouvant aller de 6 mois à 3 ans. 

Pourquoi recruter un apprenti ?

Recruter un apprenti présente de nombreux avantages pratiques et financiers pour l’employeur :

  • aider un jeune à grandir et lui apprendre le métier ; 

  • transmettre le savoir-faire et la culture d’entreprise ;

  • former un futur salarié selon ses propres techniques de travail pendant une période plus ou moins longue (de 6 mois à 3 ans voire 4 ans) puis le recruter dans le cadre d’un CDI d’un CDD, CDI ou contrat de travail temporaire sans période d’essai ;

  • un salaire d'un apprenti varie en fonction de l’âge et des compétences de l’apprenti ;

  • bénéficier d’une flexibilité dans l’embauche d’un apprenti avec une période de 45 jours pendant laquelle l’employeur peut décider de rompre le contrat d’apprentissage ;

  • être éligible à différentes aides financières ;

  • bénéficier d’exonérations de cotisations sociales et de déductions fiscales de la taxe d’apprentissage.

Quelles sont les conditions pour recruter un apprenti ?

Conditions pour devenir l’employeur d’un apprenti

Le recrutement d’un apprenti est ouvert à tous les employeurs du secteur privé ainsi qu’aux associations.

Les employeurs du secteur public peuvent également recruter un apprenti sous certaines conditions.

💡 Bon à savoir : l’apprentissage est ouvert aux entreprises de travail temporaire et aux entreprises exerçant une activité saisonnière.

Conditions pour être apprenti

L’apprentissage est ouvert :

  • aux jeunes âgés de 16 à 29 ans révolus ;

  • jusqu'à 35 ans dans certaines situations (l’apprenti signe un nouveau contrat pour accéder à un niveau de diplôme supérieur à celui déjà obtenu ou le précédent contrat de l'apprenti a été rompu pour des raisons indépendantes de sa volonté ou pour inaptitude physique et temporaire) ;

  • et sans limite d’âge,  - aux apprentis préparant un diplôme supérieur à celui obtenu ; - aux personnes handicapées ;  - aux personnes ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise.

Contrat d’apprentissage 

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail conclu entre l’employeur et l’apprenti alternant des périodes d’enseignement théorique et des périodes de formation pratique. 

L’objectif de l’apprentissage est la préparation d’un diplôme de l’enseignement secondaire (CAP, baccalauréat professionnel, etc) ou supérieur (BTS, DUT, licences professionnelles, etc) ou encore l’acquisition d’un certificat professionnel attestation de compétences et aptitudes spécifiques (hôtellerie, restauration, transports,etc).

Le contrat d’apprentissage est en principe conclu pour une durée déterminée mais il peut être conclu dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée (CDI) :

  • durée déterminée :  le contrat est conclu selon la durée de la formation qui peut varier de 6 mois à 3 ans voire 4 ans pour les personnes handicapées et les sportifs de haut niveau ;

  • durée indéterminée : le contrat est conclu dans le cadre d’un CDI. Dans ce cas, le contrat commence par la période d’apprentissage qui correspond à la durée de la formation. À la fin de cette période, l’apprenti devient salarié et les règles encadrant le CDI s’appliqueront. 

👉  En savoir plus sur coût de l'alternance.

Quelles sont les démarches pour recruter un apprenti ?

Étape 1 : Prendre contact avec des CFA

Avant d’embaucher un apprenti, vous pouvez contacter des CFA qui vous aideront dans vos recherches et vous mettront en relation avec des candidats. 

Étape 2 : Rédiger et publier une annonce de recrutement d’apprentissage

Vous devez rédiger une annonce de recrutement dans laquelle vous allez décrire le poste et les missions qui seront attribués à l’apprenti. L’annonce doit être claire et rédigée de manière à attirer le plus de candidats possibles. Les CFA peuvent vous aider dans la rédaction de votre offre.

Après avoir rédigé votre offre, il est possible de la transmettre à différents organismes tels que les CFA, Pôle emploi, Cap emploi pour les personnes handicapées ou encore les missions locales afin qu’ils assurent sa diffusion.

Étape 3 : Mener l’entretien d’embauche d’un apprenti

Il est important de bien mener l’entretien d’embauche qui est une étape essentielle du recrutement. Celui-ci vous permet d’avoir un premier contact avec le candidat et d’évaluer ses compétences et ses motivations

Lors de cet entretien, l’employeur doit présenter l’entreprise au candidat et lui expliquer les tâches qui lui seront confiées. 

Étape 4 : Établir le contrat d’apprentissage

Pour établir un contrat d’apprentissage, il faut remplir un formulaire spécifique (Cerfa n°10103*09) qui doit être signé par l'employeur et l’apprenti.

Le contrat doit préciser le nom du maître d’apprentissage et l’employeur doit attester des diplômes de ce dernier ainsi que de la durée de son expérience professionnelle

Étape 5 : Réaliser la DPAE apprenti

Avant de prendre un apprenti, l’employeur doit respecter des formalités d’embauche :

  • établir une déclaration préalable à l’embauche - DPAE pour les apprentis ;

  • transmettre à l’opérateur de compétences (OPCO) le contrat d’apprentissage et la convention de formation.

💡 Bon à savoir : le contrat d’apprentissage doit être transmis dans les 5 jours ouvrables suivant le début de l’exécution du contrat.

Quels sont les avantages liés au recrutement d'un apprenti ?

Aides liées à l’apprentissage

Les entreprises peuvent bénéficier de plusieurs aides à l’embauche d’un apprenti

➡️ Aide unique à l’apprentissage pour les contrats conclus depuis le 1er janvier 2019

Pour les contrats conclus avant le 1er janvier 2019, les entreprises pouvaient bénéficier de l’aide au recrutement d’un premier apprenti ou l’aide au recrutement d’un apprenti supplémentaire ainsi que d’une prime régionale à l’apprentissage.

Pour simplifier ce dispositif d’aides, les différentes aides à l’apprentissage ont été regroupées en une seule aide qui a été introduite pour les contrats conclus depuis le 1er janvier 2019. Le montant de cette aide varie en fonction de l'année du contrat.

Cette aide unique à l'apprentissage est ouverte aux entreprises de moins de 250 salariés qui recrutent un apprenti préparant un diplôme ou un titre professionnel de niveau CAP ou bac et dont le contrat d’apprentissage a été conclu à compter du 1er janvier 2019.

Le montant maximum de l’aide unique par année d’exécution est de :

  • 4 125 € pour la première année ; 

  • 2 000 € pour la deuxième année ; 

  • 1 200 € pour la troisième année.

💡 Bon à savoir : si le contrat d'apprentissage dure 4 ans, l'aide pour la 4ème année sera la même que pour la 3ème année.

Pour les contrats conclus entre le 1er janvier 2024 et le 31 décembre 2024, le montant de l'aide est fixée à 6 000 € pour la première année d'exécution du contrat.

➡️ Aide à l’embauche d’un apprenti handicapé 

L’employeur qui recrute un apprenti en situation de handicap bénéficie d’une aide à l’embauche d’un montant maximum de 3 000 €. Le contrat d’apprentissage doit être signé pour une durée minimale de 6 mois et doit prévoir au moins 24 heures de travail par semaine

➡️ Aide exceptionnelle Covid-19

Dans le contexte de la crise sanitaire, une aide exceptionnelle a été introduite pour les entreprises concluant un contrat d’apprentissage entre le 1er juillet 2020 et le 30 juin 2022

Les employeurs bénéficiaient d’une aide de 5 000 € pour recruter un apprenti mineur et d’une aide de 8 000 € pour recruter un apprenti majeur

Exonération de charges sociales

L’employeur qui recrute un apprenti bénéficie également d’une exonération de ses cotisations sociales laquelle peut être totale ou partielle, en fonction de la taille de l’entreprise. 

Envie de gagner du temps sur la paie ?
Pour aller plus loin..

Prévoyance d’entreprise : obligations et fonctionnement

Lire l’article

Mutuelle obligatoire d’entreprise : obligations et participation

Lire l’article

Déclarer la TVA : le mode d’emploi

Lire l’article

Démission pour création d'entreprise : conditions et conseils

Lire l’article

Abandon de poste et chômage : droit et procédures

Lire l’article

Être salarié de son entreprise : règles à connaître

Lire l’article