Quel est le coût d’une alternance pour une entreprise ?

Maureen Boixière
Mise à jour le 03 janvier 2024

Avant le recrutement de tout salarié, il est important pour l’employeur d’évaluer le coût de l’embauche du salarié. Cela permet notamment de s’assurer que l’entreprise à les moyens de verser le salaire du salarié, ainsi que de payer les différentes cotisations patronales. 

Lorsque l’employeur envisage de recruter un apprenti, il faut également qu’il évalue le coût de l’alternance pour l’entreprise. Ce dernier peut notamment bénéficier d’aides financières. 

Combien coûte un alternant ? Quel est le coût d’une alternance en 2024 ? Comment évaluer le coût de l’alternance ? PayFit vous éclaire. 

Pourquoi calculer le coût d’une alternance ? 

Il est important pour un employeur de calculer le coût d’une alternance puisque ce dernier n’est pas le même que pour un contrat de travail classique. Ainsi, l’employeur doit évaluer le coût de ce type de contrat spécifique pour s’assurer que l’entreprise peut assumer ce contrat financièrement. 

Toutefois, il faut souligner que le contrat d’apprentissage ou de professionnalisation peut représenter pour l’employeur un avantage puisque ce dernier peut se voir octroyer des aides. 

Quels sont les éléments à prendre en compte dans le coût d’une alternance ? 

Rémunération

L’apprenti est obligatoirement rémunéré contrairement au stagiaire, qui dans certaines cas, ne perçoit pas de gratification. 

La rémunération de l’apprenti en contrat d’apprentissage dépend de son âge mais également du nombre d'années d’apprentissage. La rémunération d’un apprenti en contrat de professionnalisation dépend quant à elle du diplôme préparé et de l’âge de l’apprenti. 

Cotisations sociales

L’employeur bénéficie d’une réduction générale renforcée des cotisations patronales (ancienne réduction Fillon) pour les salaires des apprentis en contrat de professionnalisation ou d’apprentissage. 

💡 Bon à savoir : la réduction des cotisations salariales de l’apprenti est plafonnée à 79 % du montant du SMIC, soit 1 395,86 € depuis le 1er janvier 2024.

Quels sont les éléments qui n’ont pas d’impact dans le coût de l'alternance ?

Formation

La formation est en principe financée par l’OPCO (opérateur de compétence) qu’il s’agisse d’un apprenti en contrat de professionnalisation ou en contrat d’apprentissage.

L’employeur verse tous les mois (via les cotisations patronales) une taxe d’apprentissage, mais son montant ne varie pas lorsque ce dernier recrute un alternant. 

Formateur

Lorsqu’une entreprise recrute un alternant, elle doit obligatoirement désigner un maître d’apprentissage, également appelé tuteur. Cela ne représente aucun coût pour l’entreprise puisque cette personne est déjà salariée de l’entreprise, et ne réalise en principe pas d’heures supplémentaires pour former l’apprenti. 

Comment calculer le coût d’une alternance ? 

Montant de la rémunération

Le salaire d’un apprenti varie selon qu’il soit en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation, mais aussi selon son âge. Ainsi, le calcul du coût de l’alternance varie selon le type de contrat

Salaires bruts versés à un apprenti dans le cadre d’un contrat d’apprentissage en 2023

Année du contrat d’apprentissageApprenti de 16 à 17 ansApprenti de 18 à 20 ansApprenti de 21 à 25 ansApprenti de 26 ans et plus
1ère année d’exécution du contrat27 % du SMIC (soit 477,07 €)43 % du SMIC (soit 759,77 €)53 % du SMIC * (soit 936,47 €)100 % du SMIC * (soit 1 766,92 €)
2ème année d’exécution du contrat39 % du SMIC (soit 689,10 €)51 % du SMIC (soit 901,13 €)61 % du SMIC * (soit 1 077,82 €)100 % du SMIC * (1 766,92 €)
3ème année d’exécution du contrat55 % du SMIC (soit 971,80 €)67 % du SMIC (soit 1 183,83 €)78 % du SMIC * (soit 1 378,20 €)100 % du SMIC * (soit 1 766,92 €)

Salaires bruts versés à un apprenti dans le cadre d’un contrat de professionnalisation en 2023

Âge de l’apprentiApprenti titulaire d’un diplôme non professionnel de niveau IV ou inférieur au bacApprenti titulaire d’un diplôme professionnel égal ou supérieur au bac ou d’un diplôme de l’enseignement supérieur
Moins de 21 ansAu moins égale à 55 % du SMIC (soit 971,80 €)Au moins égale à 65 % du SMIC (soit 1 148,50 €)
Entre 21 et 25 ansAu moins égale à 70 % du SMIC (soit 1 236,84 €)Au moins égale à 80 % du SMIC (soit 1 413,54 €)
26 ans et plusAu moins égale à 100 % du SMIC (soit 1 766,92 €) ou à 85 % du salaire minimum conventionnel s’il est plus favorableAu moins égale à 100 % du SMIC (soit 1 766,92 €) ou à 85 % du salaire minimum conventionnel s’il est plus favorable

Montant de la réduction de cotisations

La réduction des cotisations patronales pour les alternances s’applique aux cotisations suivantes : 

  • cotisations d'assurance maladie, maternité, invalidité, décès et d'assurance vieillesse de base ;

  • cotisations Fnal ; 

  • cotisations d'allocations familiales ;

  • contribution solidarité autonomie (CSA) ;

  • cotisations patronales de retraite complémentaire légalement obligatoires ;

  • cotisations d’assurance chômage ;

  • cotisations AT/MP.

Le taux de réduction pour 2024 est de : 

  • 0,3191 % pour les entreprises de moins de 50 salariés ; 

  • 0,3231 % pour les entreprises de 50 salariés et plus. 

Comment diminuer le coût d’une alternance ? 

L’employeur qui recrute un apprenti peut faire baisser le coût de l’alternance en percevant des aides. Il existe différentes aides à l’embauche d’un apprenti.

Type d’aidesContrat d’apprentissageContrat de professionnalisationType d’entreprisesMontant de l’aide
Aide exceptionnelle 2024✔️✔️Toutes6 000 €
Aide unique à l’apprentissage✔️✖️Moins de 250 salariésJusqu’à 7 325 € sur 3 ans
Aide pôle emploi pour les 26 ans et plus✖️✔️Toutes2 000 €
Aide pôle emploi pour les 45 ans et plus✖️✔️Toutes4 000 €
Aide à l’embauche d’un travailleur handicapé✔️✔️ToutesEntre 4 000 et 5 000 €

Le coût de l’alternance pour une entreprise peut ainsi être diminué grâce aux aides, qui sont pour la plupart cumulables

Envie de gagner du temps sur la paie ?
Pour aller plus loin...

Statut de la SCI : tout savoir

Lire l’article

Statut de la SASU : tout savoir

Lire l’article

Mise en place des tickets-restaurant : comment faire ?

Lire l’article

Tickets-restaurant pour les salariés : obligation de l'employeur ?

Lire l’article

Statut juridique de la SARL : tout savoir

Lire l’article

Jeune entreprise innovante : cadre et dispositif

Lire l’article