Comment et pourquoi réaliser un recrutement en interne ?

hero image

Clémence Alix

Juriste Rédacteur en Droit Social @PayFit

Mise à jour le 17.12.2021

Lors d’un besoin de recrutement, l’employeur peut décider de faciliter le recrutement via la mobilité interne

Le recrutement en interne dans une entreprise permet à l’employeur de promouvoir un salarié à un poste transversal ou supérieur par rapport à celui qu’il occupe actuellement. 

En tant qu’employeur, vous souhaitez effectuer un recrutement en interne, et vous vous interrogez sur les avantages et inconvénients d’un tel recrutement, mais également sur la façon de faire ? PayFit vous éclaire.

Sommaire

Qu’est-ce qu’un recrutement en interne ? 

Un recrutement est le fait pour un employeur de vouloir embaucher un nouveau salarié dans son entreprise. 

Le recrutement interne, par définition, consiste à recruter un ou des candidats directement au sein de l’entreprise, c’est-à-dire directement auprès des salariés déjà en poste. 

Concrètement, le recrutement en interne est une méthode de recrutement qui permet à l’employeur de promouvoir un salarié à un poste différent de celui qu’il occupe actuellement au sein de l’entreprise. 

💡Bon à savoir : vous pouvez avoirs recours à un recrutement interne pour répondre à un besoin opérationnelle ou stratégique, et ce pour n’importe quel type de poste dans votre entreprise, c’est-à-dire pour :

  • un poste vacant ; 

  • une création de poste. 

Un recrutement en interne, par exemple, peut être envisagé lorsque vous recherchez un manager senior pour votre entreprise. Vous pouvez alors décider de promouvoir un salarié junior à ce poste. 

Pourquoi recruter en interne ? 

Si vous souhaitez recruter un salarié, sachez qu’il existe plusieurs avantages et inconvénients au recrutement en interne. 

Avantages d’un recrutement en interne 

Lors d’un processus de recrutement, le fait de procéder à un recrutement interne peut avoir plusieurs atouts pour vous, notamment : 

  • un gain de temps pour l’entreprise : dans le cadre du processus de recrutement, l’annonce n’a pas à être diffusée largement, le nombre de candidatures est réduit, le nombre d’entretiens à programmer l’est donc également. 

  • l’adaptabilité du salarié : il connaît déjà le fonctionnement de l’entreprise donc son intégration à un nouveau poste ne sera que plus facile. 

  • un coût moins élevé pour l’entreprise : le cout d'un recrutement peut être très onéreux. Par conséquent, le recrutement en interne vous permet d’éviter d’avoir à payer pour la diffusion de l’annonce de recrutement, d’éviter d’avoir à recourir à un cabinet de recrutement, etc. 

  • d’éviter une erreur de “casting” : lorsque vous recrutez en interne, vous connaissez déjà le salarié et ses compétences professionnelles, cela vous évite donc de recruter un profil qui ne correspond pas aux valeurs de l’entreprise ou au poste concerné. 

  • de valoriser le capital humain de son entreprise : vous mettez ainsi en avant le potentiel des salariés de votre entreprise et cela permet de les booster. 

  • de valoriser la marque employeur : l’image de l’entreprise est valorisée ce qui donne envie aux salariés de rester car ils savent qu’ils peuvent évoluer au sein de l’entité. 

Vous l’aurez compris, un recrutement en interne peut être très intéressant pour l’entreprise.

Par exemple, dans le cadre du recrutement d'un cadre, le recrutement en interne peut être judicieux puisque l'on estime la durée moyenne du recrutement d'un cadre à 11 semaines, ce qui peut constituer un important coût de temps à votre entreprise.

Inconvénients d’un recrutement en interne 

Le recrutement en interne peut présenter des inconvénients pour votre entreprise, tels que : 

  • un coût de formation : la personne recrutée en interne peut avoir besoin de suivre une formation pour répondre aux attentes du nouveau poste. 

  • respecter les égalités de chance d’évolution : vous ne devez pas faire de favoritisme envers un salarié, il est essentiel d’être prudent dans la sélection des candidats et de les sélectionner en toute objectivité. 

Pour que votre recrutement en interne se passe dans les meilleures conditions, il vous est recommandé d’être le plus transparent possible avec vos équipes. 

Comment recruter en interne ? 

Bien souvent, une entreprise qui souhaite recruter, favorise dans un premier temps le recrutement en interne. Ce n’est que si aucun de ses salariés n’est intéressé ou qu’aucun ne correspond au profil recherché, qu’elle ouvrira le processus de recrutement à l’extérieur.

Vous l’aurez compris, le recrutement en interne n’est pas synonyme d’embauche immédiate, il est donc important de bien préparer le processus de recrutement. 

Étape 1 - Établir la fiche de poste

Pour commencer, vous devez faire un état des lieux précis de vos besoins et établir une fiche de poste. Ce document est à distinguer de la fiche de fonction.

Attention : si la fiche de poste existe déjà, vous devez veiller à ce qu’elle soit remise à jour. 

La fiche de poste doit notamment contenir : 

  • l’intitulé précis du poste ; 

  • les missions ; 

  • les compétences professionnelles attendues ; 

  • le processus de recrutement ;

  • les avantages ; 

  • etc. 

Étape 2 - Préparer l’offre d’emploi 

Vous devez ensuite préparer votre annonce de recrutement. En principe, une offre d’emploi contient notamment : 

  • l’intitulé du poste  ; 

  • les missions du poste à pourvoir ; 

  • le profil recherché (compétences professionnelles) ;

  • etc. 

Étape 3 - Diffuser l’offre d’emploi au sein de l’entreprise 

Si vous souhaitez privilégier un recrutement en interne, vous pouvez vous servir des différents canaux de votre entreprise pour communiquer l’offre, c’est-à-dire : 

  • les panneaux d’affichages ;

  • la boite mail ; 

  • la messagerie interne de l’entreprise ; 

  • etc. 

💡Bon à savoir : rien ne vous empêche de la diffuser sur des supports externes en parallèle. 

Étape 4 - Obtenir des renseignements sur les potentiels candidats au poste 

Pour tout recrutement en interne, après avoir consulté le CV et la lettre de motivation des candidats intéressés par le poste proposé, vous pouvez vous rapprocher de leurs managers afin d’en apprendre davantage sur chacun d’eux. 

Le supérieur hiérarchique de ce salarié peut alors vous renseigner sur les compétences professionnelles ainsi que sur la personnalité professionnelle de ce dernier. 

Étape 5 - Préparer une feuille de route pour optimiser au maximum l’entretien d’embauche 

Avant de rencontrer le candidat, vous devez préparer l’entretien d’embauche afin de vous assurez qu’il se déroulera dans les meilleures conditions. 

Pour ce faire, il vous est recommandé, même s’il s’agit d’un recrutement interne, de préparer en amont une série de questions.

Attention : vous devez impérativement veiller à ce que les questions soient en lien avec le poste proposé. 

Étape 6 - Évaluer les compétences du candidat

Tout comme lors d’un recrutement externe, à l’occasion d’un recrutement pour une mobilité interne, vous devez impérativement évaluer les compétences professionnelles des candidats

En effet, le recrutement interne ne signifie pas que le candidat a toutes les compétences professionnelles pour ce nouveau poste. 

Une fois que les compétences professionnelles du candidat sont remplies, vous pouvez vous intéresser à des compétences non techniques comme la capacité d’adaptation, d’improvisation du candidat, etc. 

Étape 7 - Choix du candidat 

Une fois que vous avez décidé quel candidat convient au poste à pourvoir, vous devez préparer son arrivée à son nouveau poste de travail. 

Étape 8 - Veiller à accompagner les candidats 

Encore plus lors d’un recrutement en interne, vous devez apporter un suivi aux candidats durant toute la durée du processus. 

Autrement dit, vous devez l’accompagner et lui faire des retours réguliers, qu’il obtienne le poste ou non. Par ailleurs, s’il n’obtient pas le poste, il est très important de lui en expliquer les raisons afin de limiter sa frustration. 

Vous devez donc impérativement veiller lors d’un recrutement interne à maintenir un bon climat social dans votre entreprise. 

Envie de gagner du temps sur la paie ?

Pour aller plus loin..

Feuille de temps : encadrement et élaboration

Modalités de l’exonération des heures supplémentaires

Pointeuse de temps de travail : dispositif et mise en place

Quotité de travail : définition, calcul et déclaration

Planning RH : définition et mise en place

Documents RH : gestion, conservation et dématérialisation