Comment évaluer le coût d’un recrutement ?

Inès Lazaar
Juriste Rédacteur en Droit social
Mise à jour le 28.07.2022

Recruter un salarié représente un investissement important pour le développement d’une entreprise. 

Le processus de recrutement peut être long et coûteux. C’est pourquoi il est important d’évaluer le coût de recrutement afin d’anticiper au mieux les dépenses. 

Qu’est-ce qu’un coût de recrutement ? Que faut-il prendre en compte pour le calculer ? Comment le calculer ? Comment réduire son coût ? PayFit vous accompagne. 

Sommaire

Qu’est-ce qu’un coût de recrutement ? 

Le recrutement d’un salarié au sein d’une entreprise n’est pas gratuit. En effet, chaque recrutement conduit à un coût financier pour l’entreprise. Il représente les frais globaux d’une embauche. 

Le budget de recrutement moyen en France se situe entre 3 000 € et 10 000 €. Pour certaines entreprises, cela représente un coût conséquent. 

D’autant plus qu’une erreur de casting peut avoir des conséquences financières importantes puisque le coût d’un recrutement raté sera multiplié par deux voire trois. 

Évaluer le coût d’un recrutement permet de mieux l’anticiper et, par conséquent, de mieux l’optimiser. 

Que faut-il prendre en compte dans le calcul du coût d’un recrutement ? 

Plusieurs éléments doivent être pris en compte dans le calcul du coût d’un recrutement : les coûts liés au processus de recrutement et les coûts liés à l’intégration du salarié

1- Les coûts liés au processus de recrutement 

Le coût principal lors d’un recrutement est le sourcing des candidats. La recherche des candidats peut représenter un coût puisqu’il faut diffuser l’annonce d’emploi sur les sites d’offres d’emploi. Leur diffusion n’est pas gratuite et selon le nombre de sites et d’offres à poster, le coût peut monter jusqu’à 1 000 €. 

De plus, certaines entreprises font le choix d’avoir recours à un cabinet de recrutement. Ce mode d'externalisation du recrutement représente également un coût. 

Les applications et abonnements à des outils digitaux nécessaires au sourcing ou à la gestion des candidatures peuvent également être payants et entrer dans le coût d’un recrutement. 

Enfin, peut également être pris en considération dans le coût du recrutement, le salaire des recruteurs

2- Les coûts liés à l’intégration du nouveau collaborateur

Une fois le candidat recruté, il faudra prendre en compte dans le coût du recrutement toute son intégration et plus particulièrement, les frais des différentes formations et les frais de déplacements ou de repas. 

De plus, il faut également prendre en compte le salaire du nouveau collaborateur. Lors d’une création de poste, le salaire du nouveau collaborateur augmente les charges de l’entreprise, c’est pourquoi il est important de comptabiliser ce coût avant d’envisager tout recrutement. 

Enfin, l’ensemble du matériel nécessaire au salarié doit également être comptabilisé. Cela peut être l’ordinateur, le téléphone ou encore la licence d’utilisation des différents logiciels. 

Différentes études estiment le coût du recrutement et de la phase d’intégration du salarié entre 15 et 25% du salaire brut annuel de la personne embauchée. 

Comment calculer le coût de recrutement ? 

Pour une bonne gestion des ressources humaines (GRH), le calcul du coût de recrutement est primordial pour anticiper le budget et ainsi permettre d’optimiser le coût. 

Le coût de recrutement d’un salarié peut être anticipé antérieurement à l’embauche. Pour calculer le coût d’un seul recrutement, il convient d’additionner toutes les dépenses relatives au recrutement

Pour connaître le coût moyen d’un recrutement au sein de l’entreprise, il est possible d’utiliser cette formule : 

Coût du recrutement = dépenses en recrutement / nombre de recrutements réalisés sur une période donnée

En prenant les projections en termes de nombre de recrutements et de coûts potentiels, il est possible d’obtenir une moyenne des coûts engendrés par le recrutement. 

Comment réduire le coût de recrutement ? 

Favoriser le recrutement en interne

La mobilité interne des salariés permet de réduire indéniablement les coûts de recrutement puisque la diffusion de l’offre d’emploi en interne coûte moins cher que la publication d’une annonce sur des sites d’emploi ou le recours à un cabinet de recrutement. 

Elle permet également de réduire les coûts en matière d’intégration puisque le salarié sera opérationnel plus rapidement et disposera déjà de son matériel. 

Faire appel à la cooptation 

La cooptation en recrutement est une méthode qui consiste à demander des recommandations aux salariés de l’entreprise. 

Elle repose sur le réseau des salariés de l’entreprise et permet ainsi d’éviter les coûts de diffusion de l’annonce d’emploi. Cependant, il faut prendre en compte la possibilité qu’elle comporte une contrepartie financière pour le salarié ayant proposé le profil

Privilégier les réseaux sociaux pour la diffusion de l’annonce

Pour le sourcing, une alternative aux sites de diffusion d’annonce est l’utilisation des réseaux sociaux. Par exemple, LinkedIn est un réseau social professionnel qui permet de pallier aux sites de diffusion généralement très coûteux. 

Recruter sur LinkedIn est un moyen facile et peu coûteux qui permet à la fois de publier une annonce d’offre d’emploi que de rechercher des candidats grâce à la barre de recherche. 

Cependant, pour tirer profit de fonctionnalités plus avancées, il faudra souscrire au LinkedIn Recruiter qui peut également représenter un coût important. 

Avoir recours aux tests de recrutement 

Les tests de recrutement permettent d’évaluer le savoir-être et le savoir-faire des candidats. Il existe plusieurs tests permettant d’évaluer des aspects différents : 

  • le test psychotechnique ;

  • le test de personnalité ;

  • le test de compétences

Ces tests permettent de cerner au mieux les différents candidats et donc d’éviter les erreurs de recrutement et les coûts importants qu’ils entraînent. 

Enfin, externaliser le recrutement peut également être un moyen de réduire les coûts de recrutement. Malgré son coût conséquent pour certaines entreprises, sur le long terme, cela peut s’avérer être un gain d’argent puisque le taux d’erreur avec les cabinets de recrutement est très faible.

Envie de gagner du temps sur la paie ?

Pour aller plus loin...

Contrat de professionnalisation : tout savoir

Lire l’article

Contrats d’apprentissage : tout savoir

Lire l’article

Modification des conditions de travail : règles à connaitre

Lire l’article

Licenciement pour refus de modification du contrat de travail : quelles sont les règles ?

Lire l’article

Modification du contrat de travail suite à rachat d'entreprise : tout comprendre

Lire l’article

Suspension du contrat de travail : quelles sont les règles ?

Lire l’article