Coefficient et salaire : comprendre les enjeux !

Maryam Toumirt
Juriste Rédacteur en Droit Social @PayFit
Mise à jour le 26.01.2023

Dans l’entreprise, chaque salarié est rattaché à un statut ou à une catégorie, et à un coefficient. Le coefficient de salaire, aussi appelé le coefficient hiérarchique, représente la position du salarié dans la classification hiérarchique établie par la convention collective applicable au salarié. Le coefficient de salaire permet - entre autres - de déterminer à partir du salaire de base, le salaire minimum applicable au salarié.

Qu’est qu’un coefficient hiérarchique ? A quoi sert le coefficient sur la fiche de paie ? Est-il obligatoire de préciser le coefficient de salaire ? Comment évolue le coefficient de salaire ? Comment augmenter son coefficient de salaire ? PayFit vous explique !

Sommaire

A quoi sert le coefficient de salaire ?

Chaque convention collective établit une classification professionnelle (grille de salaires). En pratique, il s’agit d’un tableau rassemblant les catégories d'emplois et les salaires associés. Le tableau est composé de différents niveaux et coefficients de salaire. 

Le coefficient de salaire est un indice de rémunération des salariés. Il permet notamment de déterminer le niveau de responsabilité du salarié. Plus le coefficient hiérarchique est élevé, plus le salarié a de responsabilités. Autrement dit, le coefficient d’un cadre n’est pas le même qu’un ouvrier. 

Le coefficient de salaire est utilisé pour :

  • définir un poste de travail (déterminer le niveau de responsabilité) ;

  • attribuer un poste en fonction du profil du salarié ;

  • établir un salaire minimum pour chaque coefficient ;

  • effectuer des augmentations de salaire.

Enfin, le coefficient de salaire permet, dans une certaine mesure, de respecter le grand principe : « À travail égal, salaire égal ». L’utilisation d’une grille de coefficient de salaire permet de payer chaque salarié objectivement.

Où trouver le coefficient de salaire ?

Le coefficient de salaire doit obligatoirement figurer sur le contrat de travail et le bulletin de salaire

Les informations relatives à la valeur du point, au niveau de classification et à l’indice de rémunération des salaires de base sont précisées dans la convention collective. 

💡 Bon à savoir : l'absence des mentions obligatoires sur le bulletin de paie peut entraîner pour l'employeur une amende de 450 €. Le salarié pourra également solliciter des dommages et intérêts s’il parvient à démontrer que cette omission lui a causé un préjudice.

Coefficient et calcul du salaire de base 

Le coefficient permet de calculer le salaire de base de l’ensemble des salariés de l’entreprise. 

À chaque coefficient de salaire correspond un indice de rémunération qui permet grâce à la valeur du point et à l’indice de rémunération fixé dans la grille de salaires de déterminer le salaire de base

En pratique, le coefficient le plus bas est fixé à 100 et correspond généralement au SMIC. L’indice de rémunération est quant à lui fixé par la convention collective applicable à l’entreprise selon le statut et le niveau du salarié.

Le salaire de base se calcule en multipliant la valeur du point (fixé par négociation) par l’indice de rémunération :

  • salaire de base = indice de rémunération x valeur du point.

Exemple : si la valeur du point d'un ouvrier est de 3,2 et son indice de rémunération est de 450, le salaire de base équivaut à 1 440 € (3,2 × 450).

💡 Bon à savoir : le salaire de base ne peut en aucun cas être inférieur au montant du SMIC, soit 1 709,28 € brut mensuel au 1er janvier 2023.

Comment évolue le coefficient de salaire ? 

Pendant l’exécution du contrat de travail, il est possible de réviser le coefficient de salaire. Notamment, lorsque le salarié voit ses responsabilités augmenter au sein de l’entreprise. 

La valeur du point ou l’indice de rémunération peuvent également être révisés. 

La modification du coefficient de salaire par l’employeur doit faire l’objet d’un avenant au contrat de travail

Dans l’hypothèse où le coefficient de salaire est modifié par la convention collective de branche, la modification est alors directement opposable au salarié. 

Envie de gagner du temps sur la paie ?

Pour aller plus loin..

Les formalités d’embauche

Lire l’article

Convocation à l’entretien préalable de licenciement : les règles

Lire l’article

Obligations de l’employeur en cas de démission d’un salarié

Lire l’article

Licenciement pour faute : quelles sont les règles ?

Lire l’article

Objectifs professionnels : comment les définir

Lire l’article

Les éléments clés du règlement intérieur d'une entreprise

Lire l’article