Comment fonctionnent les avantages pour les salariés ?

Moidziwa Mohamed Ali
Mise à jour le 02 mai 2023

Titres-restaurants, remboursement transports, salle de détente, salle de sport, crèche en entreprise, team building, chèques vacances, etc. Ces dernières années, la rémunération n’est plus le seul critère qui permet aux nouveaux talents de mesurer l'attractivité d’une entreprise. 

Les salariés sont désormais plus attentifs aux avantages salariés proposés par l’entreprise, c’est-à-dire aux autres formes de rémunération proposées par l’employeur en complément du salaire. Ces avantages permettent d’accroître le bien-être au travail et sont sources de motivation et de fidélisation pour les salariés en poste. Ces éléments variables de paie constituent également un levier d’action pour attirer de nouveaux talents. 

Qu’est-ce que les avantages salariés ? Quels sont les avantages en plus du salaire ? Quels sont les avantages sociaux des salariés ? Comment avantager un salarié ? Les avantages salariés sont-ils obligatoires ? PayFit vous explique.

Qu’est-ce que les avantages salariés ?

Les avantages salariés sont des formes de rémunération accordées aux salariés en complément du salaire par l’employeur. Ces derniers sont mis en place au sein de l’entreprise avec ou sans obligation légale et peuvent prendre plusieurs formes en fonction de la politique de gestion des ressources humaines appliquée. 

Qu’ils soient numéraires ou en nature (primes, voiture de fonction, cadeaux, etc.), ces avantages permettent une augmentation du pouvoir d’achat des salariés et ont une véritable importance pour la marque employeur, notamment dans le cadre du recrutement.

À quoi servent les avantages salariés ?  

Bien que les avantages salariés présentent un certain coût pour l’employeur, leur mise en œuvre constitue une première impression de la qualité de vie au travail (QVT) proposée par l’entreprise pour les salariés. 

En parallèle, les avantages salariés présentent de nombreux intérêts pour l’entreprise, ces derniers étant à l'origine de : 

  • la création d’un cadre de travail plus agréable

  • la fidélisation et la motivation des salariés en poste ; 

  • l’augmentation de l’engagement des salariés

  • la diminution du taux d’absentéisme ;

  • l’accroissement du sentiment d’appartenance à l’entreprise ; 

  • l’optimisation de la productivité et de la performance des salariés ; 

  • l'attractivité de l’entreprise pour les nouveaux talents. 

💡 Bon à savoir : les avantages salariés accordés par l’entreprise sont également un bon moyen de se démarquer face à la concurrence !

Les avantages salariés sont-ils obligatoires ? 

Si la majorité des avantages salariés sont facultatifs, la loi impose la mise en place de certains avantages devant obligatoirement être accordés aux salariés

Avantages salariés obligatoires 

Généralement considérés comme des acquis sociaux,  certains avantages salariés expressément prévus par la loi, doivent obligatoirement être mis en place dans l’entreprise par l’employeur, sous peine de sanction. 

Toute entreprise a l’obligation de mettre en place : 

  • la prise en charge des frais de transports en commun : les frais de transports liés à l'utilisation des transports en commun ou de services publics pour se rendre sur le lieu de travail doivent faire l’objet d’une prise en charge à hauteur de 50 % du titre de transport

  • la prise en charge des frais professionnels : les frais professionnels engagés par les salariés pour les besoins de l’activité doivent faire l’objet d’une prise en charge qui peut prendre la forme d’un remboursement calculé sur la base des frais réels, ou une allocation forfaitaire versée aux salariés

  • les indemnités en cas d’accident de travail : après un accident du travail l’employeur est tenu de verser sous certaines conditions une indemnité complémentaire, en parallèle des indemnités journalières versées au salarié par la sécurité sociale ; 

  • les congés payés : chaque salarié cumule 2,5 jours ouvrables de congés par mois. Lorsqu’il prend ces congés, le salarié est rémunéré ; 

  • la participation au bénéfice de l'entreprise dans les entreprises de plus de 50 salariés : l’employeur doit assurer aux salariés le droit de contribuer aux résultats de l’entreprise ; 

  • la mutuelle d'entreprise : toutes les entreprises du secteurs privé doivent garantir l’adhésion des salariés à une mutuelle santé respectant un panier minimal de soins, avec une participation financière de l’employeur égale à au moins 50 % du montant total de la cotisation

  • la prévoyance d'entreprise pour les cadres : l’employeur a l’obligation de prendre en charge au minimum la moitié des cotisations de la prévoyance souscrite pour le compte des salariés cadres. 

⚠️ Attention : il ne faut pas présenter ces éléments comme des avantages à un candidat à l’embauche puisqu’il s’agit d’obligations légales. 

Avantages salariés facultatifs 

L’employeur a la possibilité de mettre en place de manière facultative une variété d’avantages salariés qui ne sont pas exigés par la loi. Ces derniers doivent être adaptés à la situation de l’entreprise et prendre en compte les attentes des salariés

Les avantages salariés facultatifs généralement octroyés aux salariés sont : 

  • les tickets-restaurant : l’employeur qui met en place une cantine au sein de l’entreprise n’a pas d’obligation de prendre en charge les frais de repas quotidiens des salariés. Toutefois, l’employeur peut offrir des titres-restaurant aux salariés en prenant en charge 50 % à 60 % de la valeur de ces titres ;

  • les chèques-cadeaux : des bons d’achat et chèques-cadeaux peuvent être attribués aux salariés dans la limite de 5 % du plafond mensuel de la sécurité sociale

  • les chèques vacances : l’employeur peut prendre en charge une partie des frais des salariés induits dans le cadre des vacances (hébergement, transport, activités) ; 

  • les avantages en nature : ces avantages sont attribués aux salariés en fonction de la nécessité du poste occupé (véhicule de fonction, logement de fonction, téléphone professionnel) ; 

  • la prime d’intéressement ou épargne salariale : mise en place par accord collectif, cette dernière permet aux salariés de percevoir une prime proportionnelle aux résultats de l’entreprise ; 

  • la prime de départ à la retraite : l’employeur peut offrir une prime de retraite aux salariés lors du départ à la retraite pour récompenser la confiance accordé tout au long de la carrière

  • la flexibilité des horaires et le télétravail : la mise en place d’une organisation du travail hybride au sein de l’entreprise avec une flexibilité sur les horaires et la possibilité d’avoir recours au télétravail est un avantage particulièrement recherché par les nouveaux salariés ; 

  • les activités de team building : récompenser les salariés par des activités de team building, c’est-à-dire par des activités extérieures en équipe, permet de renforcer l’épanouissement personnel et la cohésion des équipes

💡 Bon à savoir : la loi prévoit des réductions fiscales pour la mise en place de certains avantages salariés facultatifs par l’employeur au sein de l’entreprise.

Envie de gagner du temps sur la paie ?
Pour aller plus loin...

Entreprise SAS : définition et caractéristiques

Lire l’article

Congé de naissance : conditions et régime

Lire l’article

Fonctionnement des BSPCE : tout comprendre

Lire l’article

BSPCE : quelles sont les règles ?

Lire l’article

Avantages et inconvénients des BSPCE : quels sont-ils ?

Lire l’article

Grille de salaire Syntec : obligations, montants et calculs

Lire l’article