Quelles sont les règles relatives à la formation du CSE ?

Cristina Sanchez
Mise à jour le 24 mars 2023

Les membres élus au CSE n'ont pas nécessairement d'expérience dans la représentation des intérêts du reste du personnel. 

C'est pourquoi, le code du travail prévoit la formation des membres du CSE pour s'assurer qu'ils acquièrent les connaissances et compétences nécessaires pour pouvoir exercer efficacement leur mandat et dialoguer avec l'employeur. 

Comme les missions du CSE, l'étendue de la formation dépend de la taille de l'entreprise. L'employeur doit donc connaître le cadre légal qui s'applique à son entreprise pour pouvoir répondre efficacement à ses obligations. 

Faut-il organiser une formation obligatoire des membres du CSE ? Qui prend en charge la formation du CSE ? Qu'est ce qu'elle comprend ? Comment est-elle organisée ? PayFit fait le point.

Quelle formation du CSE faut-il prévoir ?

Le Code du travail prévoit que chaque fois qu'un nouveau CSE est élu, ses membres ont droit à être formés pour mieux exercer leur rôle de CSE. Le temps consacré à la formation du CSE est considéré comme du temps de travail effectif et donc rémunéré.

Formations obligatoires

La loi prévoit deux types de formation des élus du CSE, qui est obligatoire en fonction de la taille de l'entreprise :

  • sur la santé et la sécurité : une formation du CSE obligatoire quelque soit la taille de l'entreprise ;

  • économique et financière : une formation obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés. 

Formations spécifiques

En plus de ces formations obligatoires, il existe des formations spécifiques pour les membres du bureau ou de commissions spécialisées au sein du CSE. Ce type de formation est dispensée soit par des organismes agréés soit :

  • par arrêté ministériel ;

  • par le préfet de région. 

En quoi consiste la formation santé et sécurité du CSE ?

La formation des membres du CSE pour l'exercice de leurs missions en matière de santé, de sécurité et de conditions du travail du salarié doit être dispensée dès la mise en place d’un CSE.

Objectif de la formation

Cette formation obligatoire des élus du CSE vise à apprendre aux élus à :

  • identifier et mesurer les risques professionnels et les améliorations qui peuvent être apportées aux conditions de travail des salariés ;

  • déterminer et mettre en place des mesures pour prévenir des risques professionnels et améliorer les conditions de travail ;

  • comprendre quand et comment exercer leur droit d'alerte. 

💡 Bon à savoir : le Code du travail ne prévoit pas spécifiquement de formation du référent harcèlement du CSE. Toutefois, la formation santé et sécurité lui est particulièrement utile dans l’exercice de son rôle au sein du comité.

Durée de la formation

La durée de cette formation dépend de la taille de l’entreprise, cette dernière est de :

  • 3 jours dans les entreprises de moins de 300 salariés ;

  • 5 jours dans les entreprises d'au moins 300 salariés. 

Financement de la formation

L'employeur est responsable du financement de cette formation du CSE. Il prend également en charge une partie des frais de déplacement et de séjour des membres du CSE :

  • frais de transport : à hauteur du tarif de seconde classe des trains applicable au trajet le plus direct entre l'entreprise et le lieu de formation ;

  • frais de séjour (repas et hébergement) : à hauteur du montant de l'indemnité de mission applicable aux déplacements temporaires des fonctionnaires. 

En quoi consiste la formation économique du CSE ? 

Les entreprises qui comptent au moins 50 salariés doivent bénéficier d'un stage supplémentaire de formation. Dans les CSE de moins de 50 salariés, ce stage de formation économique n'est pas obligatoire.

Objectif de la formation

La formation du CSE en matière économique et financière vise à permettre aux élus de comprendre les aspects juridiques et financiers du fonctionnement du comité. Il s'agit notamment de :

  • comprendre les mécanismes comptables et budgétaires liés à la gestion du CSE ;

  • s'informer en détail sur les attributions économiques et financières du comité ; 

  • maîtriser le cadre légal et les sujets de consultation du CSE dans la matière ;

  • apprendre à étudier les informations comptables et financières relatives à la marche générale de l'entreprise, transmises pour information et étude.

Organisation de la formation

La formation économique des membres du CSE consiste en un stage de 5 jours maximum. Tous les membres titulaires qui ont été élus pour la première fois peuvent en bénéficier. Par ailleurs, après 4 ans de mandat, tout membre titulaire peut renouveler la formation pour être à jour des connaissances et compétences requises.

 💡 Bon à savoir : le temps consacré à la formation économique n'est pas déduit des heures de délégation du CSE

Financement de la formation

Cette formation des membres du CSE de plus de 50 salariés est prise en charge par le budget du CSE.

Comment organiser la formation du CSE ?

La formation des élus peut justifier la prise d'une absence spécifique appelée : le congé de formation. Le salarié du CSE qui souhaite bénéficier d'un congé de formation devra dresser une demande écrite à l'employeur par LRAR au moins 30 jours avant le début de sa formation.

La demande de l'élu doit préciser :

  • la durée de l'absence et la date de début de celle-ci ;

  • le prix du stage de formation ;

  • le nom de l'organisme responsable de la formation.

En principe, l'employeur ne peut pas refuser l’exercice du droit de formation du CSE. 

Toutefois, le refus la demande de congé de formation est possible exceptionnellement dans deux cas :

  • si l'employeur estime que l'absence peut avoir des conséquences sur la marche de l'entreprise ;

  • si le nombre maximal de jours de formation prévus par la loi a été dépassé.

Envie de gagner du temps sur la paie ?
Pour aller plus loin..

Démission silencieuse : définition et tendance

Lire l’article

Calcul des congés payés : obligations et méthodes

Lire l’article

Congés payés non pris : obligations et indemnisation

Lire l’article

Présomption de démission : définition et procédure

Lire l’article

Congés exceptionnels sous Syntec : tout savoir

Lire l’article

Ecriture comptable : fondamentaux et pratiques

Lire l’article