Mention RDS sur la fiche de paie : explication et traduction

hero image

Mina Donny

Juriste Rédacteur en Droit Social @PayFit

Mise à jour le 20.10.2021

La fiche de paie est un élément incontournable de la relation de travail employeur-salarié. 

Devant comporter des mentions obligatoires, la fiche de paie peut paraître complexe et difficile à décrypter. 

En effet, le bulletin de salaire comporte de nombreuses lignes aux intitulés obscurs et indiquant des montants parfois nébuleux. 

Parmi ces lignes, l’une d’elles peut interroger l’employeur et le salarié : il s’agit de celle présentant la mention du RDS sur la fiche de paie

Qu’est-ce que le RDS sur une fiche de paie ? Qui finance le RDS ? Comment est indiqué le RDS sur la fiche de paie ? Toutes les réponses à vos questions sont dans cet article.

Sommaire

Que signifie RDS sur une fiche de paie ? 

Créé en 1996, le RDS sur la fiche de paie désigne le remboursement de la dette sociale

On a l’habitude d’entendre parler de CRDS : il s’agit de son nom complet et cela signifie la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS). 

En effet, sur le bulletin de paie, le RDS est indiqué sous l’acronyme CRDS. 

Concrètement, il s’agit d’une cotisation sociale payée notamment par les salariés et dont l’objectif est double : 

  • Financer la protection sociale en France ; 

  • Résorber l'endettement de la sécurité sociale.

Bon à savoir


Le RDS sur la fiche de paie est souvent associé à la CSG (contribution sociale généralisée). La CSG vise également à financer la protection sociale en France. 

Qui finance le RDS de la paie ? 

Il est courant de se demander qui paie ou qui ne paie pas la CSG et le RDS. 

En effet, des montants associés à ces intitulés apparaissent systématiquement sur les fiches de paie sans qu’employeur ou salarié ne comprennent immédiatement et clairement qui paie quoi. 

La réponse à la question est simple : ce sont principalement les salariés qui financent la CSG et le RDS. 

Pour être plus précis, la CSG et le RDS concernent toutes les personnes domiciliés fiscalement en France et à la charge d'un régime obligatoire d'assurance maladie français

Il s’agit donc essentiellement de salariés mais pas uniquement, puisque la CRDS est prélevée sur des revenus autres que le salaire. 

En effet, cela est prélevé sur leur salaire et sur les revenus bruts suivants

  • Revenus de remplacement (pensions de retraite, allocations chômage...) ; 

  • Revenus de patrimoine (revenus fonciers, rentes viagères) ; 

  • Revenus de placement (revenus mobiliers, plus-values immobilières) ;

  • Sommes engagées ou redistribuées par les jeux ;

  • Prestations familiales ; 

  • Aides personnelles au logement ;

  • Ventes de métaux précieux et d'objets d'art.

Ainsi, ceux qui ne financent pas la CSG et la CRDS sont les personnes dont les revenus sont exclus du périmètre susmentionné ainsi que les employeurs qui financent d’autres cotisations sociales (notamment les charges patronales, autrement appelées cotisations sociales patronales). 

Comment est présenté le RDS sur la fiche de paie ? 

Comme expliqué précédemment, le RDS, sur la fiche de paie, se retrouve en une ligne “CSG/CRDS non déductible de l’impôt sur le revenu”.

Remarque : le RDS (ou CRDS) est toujours accompagné de la CSG. Les deux mentions figurent sur la même ligne. 

Au bout de cette ligne, sont inscrits :

  • La base ; 

  • Le taux ; 

  • Le montant payé par le salarié pour financer la CRDS. 

Pour que cela vous apparaisse plus clairement, voici un exemple de bulletin de paie comportant les mentions du RDS et de la CSG

Si vous désirez disposer d’un exemple juridiquement fiable de bulletin de paie, n’hésitez pas à télécharger gratuitement notre modèle de bulletin de paie au format Excel

Faut-il obligatoirement faire apparaître le RDS sur la fiche de paie ? 

Il faut savoir qu’il est indispensable de respecter les mentions obligatoires du bulletin de paie lors de l’élaboration des fiches de paie. 

Parmi ces mentions, il se trouve que le RDS doit apparaître sur la fiche de paie avec l’indication de sa base, son taux et le montant payé par le salarié. 

Envie de gagner du temps sur la paie ?

Pour aller plus loin..

Les aides financières versées à l’employeur dans un CUI

Lire l’article

Aide forfaitaire à l’employeur : définition, bénéficiaires et conditions

Lire l’article

Augmentation annuelle de salaire : quelles sont les règles ?

Lire l’article

CUI-CAE : quels changements ?

Lire l’article

Aide aux emplois francs : régime et conditions

Lire l’article

Aides à l'embauche des jeunes : dispositif et évolutions

Lire l’article