Recruter un alternant : utilité, conditions et coût

Mina Donny
Juriste Rédacteur en Droit Social @PayFit
Mise à jour le 31.07.2022

Lorsque l’activité de votre entreprise croît, il faut songer à embaucher des talents. Vous devez donc vous attaquer au recrutement et à la gestion du personnel. Vous avez la possibilité de recruter sous diverses formes. 

En tant qu’employeur, vous pouvez vous interroger sur la pertinence d’un recrutement en alternance

Vous vous posez de nombreuses questions pour recruter un alternant ? PayFit vous apporte un éclairage sur le sujet. 

Sommaire

Qu’est-ce que l’alternance ? 

Définition de l’alternance

La formation en alternance désigne le fait pour une personne en formation professionnelle d’alterner des périodes de formation et des périodes de travail en entreprise

Ainsi, pour l’employeur, recruter un salarié en alternance revient à embaucher un travailleur qui sera présent par intermittence pour effectuer son travail. Le reste du temps, ce travailleur revêtira son costume d’élève et sera en formation dans son établissement ou école. 

Concrètement, l’élève et travailleur en même temps, pourra par exemple alterner entre une semaine à l’école et une semaine en entreprise, ou encore une semaine par mois à l’école et tout le reste en entreprise. Il faut savoir que le rythme de l’alternance varie largement d’une formation à l’autre.

Forme de l’alternance

L’alternance peut se décliner de plusieurs façons : 

  • sous la forme d’un contrat d’apprentissage : dans ce cas, on dit que l’employeur recrute un apprenti

  • sous la forme d’un contrat de professionnalisation

Durée de l’alternance

Le contrat d’apprentissage peut durer de 1 à 3 ans. 

Le contrat de professionnalisation peut durer de 6 à 12 mois, voire jusqu'à 24 mois, en fonction de ce que prévoit l’accord collectif de branche. 

Conditions de l’alternance

L’alternance n’est pas ouverte à tout le monde. 

En effet, en fonction du type de contrat d’alternance choisi, les conditions d’accès varient pour l’alternant :

  • pour le contrat d’apprentissage : il faut être âgé de 16 à 25 ans ou être travailleur handicapé de plus de 25 ans ; 

  • pour le contrat de professionnalisation : il faut être âgé de 16 à 25 ans, ou être demandeur d’emploi de plus de 26 ans, ou être bénéficiaire du RSA, ou de l’allocation spécifique de solidarité, ou de l’allocation adulte handicapé, ou encore d’un contrat unique d’insertion. 

En tant qu’employeur, pour recruter un alternant, il faut : 

  • pour le contrat d’apprentissage : être une entreprise du secteur artisanal, agricole, commercial, industriel, public non industriel et commercial, ou du milieu associatif ou exercer une profession libérale ; 

  • pour le contrat de professionnalisation : être assujetti au financement de la formation professionnelle continue. 

Bon à savoir

Il est parfaitement possible pour un auto-entrepreneur de recourir à l’alternance. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article sur l’auto-entrepreneur et l’alternance

Pourquoi recruter un alternant ? 

Avantages professionnels

L’alternance est un mode de travail bénéfique à la fois pour l’employeur et le salarié

En effet, pour le salarié, l’alternance permet : 

  • d’obtenir un diplôme et de se former professionnellement en parallèle de ses études ;

  • d’être rémunéré et d’avoir sa formation financée par l’Etat et par l’employeur ; 

  • d’être embauché en CDI dans l’entreprise à l’issue du contrat d’alternance ou, si ce n’est pas le cas, de trouver facilement un CDI dans une autre entreprise. 

Pour l’employeur, l’atout majeur de l’alternance est de former une personne jeune adaptée aux besoins de l’entreprise et d’espérer l’embaucher à l’issue de son contrat d’alternance. Former un salarié, un stagiaire ou toute autre personne coûte du temps et de l’argent à l’entreprise. Lorsque la personne est embauchée définitivement par la suite, l’investissement fourni par l’entreprise rejaillit en interne. 

Bon à savoir

De nombreuses professions peuvent être apprises et exercées en alternance. Par exemple, recruter un commercial en alternance est tout à fait envisageable. 

Avantages économiques

Bien entendu, pour l’alternant, les deux avantages financiers principaux de l’alternance sont : 

  • le fait d’être rémunéré en parallèle de ses études ; 

  • le fait d’avoir sa formation financée conjointement par l’Etat et l’employeur. 

Pour l’employeur, recruter un alternant est facilité grâce à divers mécanismes d’aide, dont notamment : 

Comment recruter un alternant ? 

Lorsque vous recrutez un alternant, vous devez suivre vos habitudes de recrutement habituelles.

Généralement, l’étape la plus classique pour recruter un alternant est  l’entretien d’embauche

Une fois que vous avez trouvé et rencontré l’alternant que vous souhaitez embaucher, vous devrez : 

  • établir le contrat de travail en remplissant un formulaire Cerfa (le Cerfa FA 13 pour le contrat d’apprentissage et le Cerfa EJ 20 pour le contrat de professionnalisation) ;

  • transmettre le contrat à l’OPCO dans les 5 jours suivants sa conclusion. 

Bon à savoir

C’est l’OPCO (opérateur de compétence) qui se charge, à la lecture du contrat, de statuer sur la prise en charge financière ou non de la formation de l’alternant. 

Il vous faudra ensuite respecter les formalités d’embauche classiques. 

Combien cela coûte-t-il de recruter un alternant ? 

Bien évidemment, pour se décider à recruter un alternant, il est important de connaître la réponse à une question primordiale : pour une alternance, que paie l’entreprise ? 

Rémunération de l’alternant

Le salaire en contrat d'alternance est calculé sur la base du SMIC.

Toutefois, cela varie en fonction du type de contrat. 

Si l’alternant est en contrat d’apprentissage, il est rémunéré de la manière suivante : 

Année d’exécution du contratMoins de 18 ansDe 18 ans à 20 ansDe 21 ans à 25 ansA partir de 26 ans
Année 1Au moins 27% du SMICAu moins 43% du SMICAu moins 53% du SMIC ou du salaire minimum conventionnelAu moins 100% du SMIC ou du salaire minimum conventionnel
Année 2Au moins 39% du SMICAu moins 51% du SMICAu moins 61% du SMIC ou du salaire minimum conventionnelAu moins 100% du SMIC ou du salaire minimum conventionnel
Année 3Au moins 55% du SMICAu moins 67% du SMICAu moins 78% du SMIC ou du salaire minimum conventionnelAu moins 100% du SMIC ou du salaire minimum conventionnel

Attention : cette grille s’applique pour tous les contrats d’apprentissage conclus depuis avril 2020.

Le salaire en contrat de professionnalisation d'un alternant évolue de la manière suivante : 

ÂgeNiveau inférieur au baccalauréatNiveau supérieur au baccalauréat
Moins de 21 ans55% du SMIC minimum65% du SMIC minimum
De 21 ans à 25 ans70% du SMIC minimum80% du SMIC minimum
A partir de 26 ansAu moins le SMIC ou 85% de la rémunération minimum conventionnelleAu moins le SMIC ou 85% de la rémunération minimum conventionnelle

Bon à savoir

Pour connaître le salaire en alternance, une simulation de salaire est possible. 

Financement de la formation de l’alternant 

Outre le salaire de l’alternant, l’entreprise doit s’acquitter de la contribution unique à la formation professionnelle et à l’alternance (CUFPA). 

Cette taxe payée annuellement par l’employeur permet de financer la formation des alternants. Autrement dit, cela paie l’école des personnes en alternance. 

Quel est le statut de l’alternant ? 

Il faut savoir que recruter un alternant revient à intégrer un nouveau salarié dans l’entreprise. 

En effet, l’alternant a un statut de salarié. Il est donc soumis aux mêmes règles juridiques que les autres salariés de l’entreprise. 

Envie de gagner du temps sur la paie ?

Pour aller plus loin..

Les formalités d’embauche

Lire l’article

Convocation à l’entretien préalable de licenciement : les règles

Lire l’article

Obligations de l’employeur en cas de démission d’un salarié

Lire l’article

Licenciement pour faute : quelles sont les règles ?

Lire l’article

Objectifs professionnels : comment les définir

Lire l’article

Les éléments clés du règlement intérieur d'une entreprise

Lire l’article