Comment obtenir un prêt pour création d'entreprise ?

Manon Jaccod
Mise à jour le 28 mai 2024

La création d'une entreprise nécessite souvent un apport financier initial important. Si l'autofinancement n'est pas toujours suffisant, les prêts création d'entreprise peuvent être une solution intéressante pour compléter le capital de départ. 

Ces prêts spécifiques, proposés par différents organismes, offrent des conditions avantageuses pour les entrepreneurs en herbe. Cependant, face à la diversité des offres, il peut être difficile de faire le bon choix.

Qu'est-ce qu'un prêt création entreprise ? Comment préparer sa demande de prêt ? Comment financer une création d’entreprise sans apport ? PayFit vous guide.

Qu'est-ce qu'un prêt création entreprise ?

Un prêt création entreprise est une forme de soutien financier destiné aux entrepreneurs qui souhaitent démarrer ou développer leur propre entreprise. Contrairement aux prêts traditionnels, ces prêts bancaires pour la création d’entreprise sont souvent accompagnés de conditions plus favorables, telles que des taux d'intérêt réduits ou des périodes de remboursement flexibles, pour faciliter les premières étapes de la mise en place d'une entreprise.

Les types de prêts peuvent varier : prêts à taux zéro sans garantie personnelle, prêts participatifs, ou prêts bonifiés avec des conditions avantageuses subventionnées par l'État ou d'autres organismes. 

L'objectif principal d'un prêt création d’entreprise est de fournir aux nouveaux entrepreneurs les ressources nécessaires pour couvrir les coûts initiaux de démarrage de leur activité. Cela peut inclure l'achat de matériel, le paiement de loyers pour des locaux commerciaux, l'acquisition de stocks, ou même le financement des premières campagnes de marketing. Ces prêts visent à stimuler l'innovation et l'entrepreneuriat dans l'économie. 

Comment préparer sa demande de prêt ?

Le business plan : votre carte de visite

Le business plan constitue la colonne vertébrale de toute demande de prêt pour la création d'entreprise. Il donne aux prêteurs et investisseurs un premier aperçu de la viabilité du projet, clarifie les objectifs et démontre la solidité de la stratégie mise en place pour les atteindre. 

💡Bon à savoir : un business plan bien structuré et détaillé augmente significativement les chances d'obtenir le financement pour la création d’entreprise.

Un business plan clair et concis est essentiel. Il faut éviter le jargon superflu pour s'assurer que même ceux qui ne sont pas familiers avec l'industrie puissent comprendre le plan.

Pour convaincre les prêteurs, il est judicieux de réaliser une étude de marché solide. Cela montre que l'entrepreneur connaît bien son secteur d'activité et sa clientèle potentielle. Il faut aussi inclure des prévisions financières crédibles dans le business plan, avec des hypothèses réalistes sur les ventes et les bénéfices attendus. 

⚠️ Attention : le dossier doit comporter des objectifs concrets et atteignables, pour prouver que le projet est bien pensé.

Les documents financiers nécessaires

Pour une demande de prêt réussie, la préparation et la présentation de certains documents financiers sont essentielles. Ces documents permettent aux prêteurs d'évaluer la santé financière de l'entreprise et la capacité de l'entrepreneur à gérer efficacement ses ressources. Voici les documents principaux à préparer :

  • Bilans financiers : ils offrent une vue d'ensemble de la santé financière de l'entreprise, en montrant les actifs et les passifs. Les banques les utilisent pour évaluer la solvabilité de l'entreprise.

  • Comptes de résultat : ils détaillent les revenus et les dépenses sur une période donnée, permettant aux prêteurs de juger de la profitabilité de l'entreprise.

  • Prévisions de trésorerie : elles montrent les flux de trésorerie prévus, essentiels pour démontrer la capacité de l'entreprise à générer suffisamment de liquidités pour rembourser le prêt.

  • Déclarations fiscales personnelles et de l'entreprise : elles fournissent un historique de la conformité fiscale et de la stabilité financière, renforçant la confiance des prêteurs dans la fiabilité de l'entrepreneur.

Ces documents sont essentiels non seulement pour prouver la viabilité financière de l'entreprise mais aussi pour démontrer le sérieux et l'organisation de l'entrepreneur, augmentant ainsi ses chances d'obtenir un financement.

Quelle banque choisir pour un prêt création entreprise ?

Choisir la banque appropriée pour obtenir un prêt pour la création d'une entreprise est une étape décisive qui peut influencer de manière significative le démarrage et la croissance de l'entreprise. Voici quelques critères à considérer pour faire le choix judicieux.

  1. Spécialisation dans les prêts aux entreprises : Il est avantageux de choisir une banque qui possède une expertise reconnue dans le financement des entreprises, surtout des startups ou des PME.

👉En savoir plus : la néo-banque en ligne Shine propose des services spécialement conçus pour les créateurs d'entreprise, avec un accompagnement personnalisé pour les aider à financer leur projet.

  1. Conditions de prêt favorables : les taux d'intérêt, les frais de dossier, et les modalités de remboursement sont des éléments cruciaux à comparer. 

  2. Accès à des ressources complémentaires : certaines banques offrent non seulement des prêts, mais aussi un accompagnement sous forme de conseils ou de formations, ce qui peut être un atout pour les entrepreneurs novices.

  3. Réputation et avis clients : la réputation de la banque, surtout auprès d'autres entrepreneurs, est un indicateur important. Une banque bien notée pour son support aux entreprises est généralement une option sûre.

  4. Services numériques et accessibilité :dans un monde connecté, avoir accès à des services bancaires en ligne efficaces peut simplifier la gestion quotidienne et économiser beaucoup de temps.

Prêt d'honneur : une option viable ?

Un prêt d'honneur pour la création d’entreprise est un type de financement accordé sur la base de la confiance en l'entrepreneur plutôt que sur des garanties financières ou matérielles. Ce prêt est généralement accordé à taux zéro, ce qui signifie que l'emprunteur n'a pas à payer d'intérêts sur le montant emprunté. Le prêt d'honneur est souvent utilisé pour compléter d'autres formes de financements, facilitant ainsi le démarrage ou le développement d'une entreprise.

Ces prêts à taux zéro pour la création d’entreprise sont souvent accompagnés d'un support en termes de conseil et d'accès à un réseau d'entrepreneurs et de professionnels, ce qui peut être inestimable pour un nouveau chef d'entreprise.

⚠️Attention : les prêts d'honneur sont généralement attribués après un processus de sélection rigoureux qui peut inclure des entretiens et des évaluations par un comité de crédit ou des experts en entrepreneuriat.

Comment financer une création d’entreprise sans apport ?

Lancer une entreprise sans disposer d'un apport personnel significatif peut sembler difficile, mais il existe plusieurs solutions alternatives au prêt bancaire traditionnel comme des aides à la création d’entreprise.  

Le financement participatif, ou crowdfunding, est une façon innovante de collecter des fonds en faisant appel à un large public, généralement via des plateformes en ligne. Ce modèle permet aux entrepreneurs de présenter leur projet à des milliers de potentiels investisseurs. Les contributeurs peuvent soutenir le projet en échange de récompenses, de participations au capital ou même de prêts remboursables. 

Les business angels sont des investisseurs privés qui apportent leur capital mais également souvent leur expertise et leur réseau à des startups en phase de démarrage. En plus de fournir des fonds, ces investisseurs peuvent aussi offrir un mentorat précieux et une aide stratégique pour le développement de l'entreprise. C'est une option intéressante pour les entrepreneurs qui cherchent à ajouter de la valeur bien au-delà du simple aspect financier. 

Le love money implique de solliciter des fonds auprès du réseau personnel, comme la famille ou les amis. Cette méthode peut être moins formelle et offre généralement des conditions plus flexibles que les options de financement traditionnelles. Cependant, elle porte en elle le risque de compromettre des relations personnelles en cas de difficultés financières de l'entreprise. 

De nombreuses organisations, y compris des institutions gouvernementales, offrent des subventions pour la création d’entreprise et organisent des concours pour soutenir les jeunes entreprises. Ces fonds n'ont pas besoin d'être remboursés, ce qui en fait une option très attrayante. 

Envie de gagner du temps sur la paie ?
Pour aller plus loin...

Statut d’assimilé salarié : tout ce qu’il faut savoir

Lire l’article

Définition de la SASU : les clés pour bien comprendre

Lire l’article

Bulletin de salaire rectificatif : les démarches

Lire l’article

Bulletin de paie : on vous dit tout, même ce qui fâche

Lire l’article

Créer une micro-entreprise : tout ce que vous devez savoir

Lire l’article

Prêts création d'entreprise : les aides et financements à connaître

Lire l’article