Pourquoi recourir au recrutement par cooptation ?

hero image

Mina Donny

Juriste Rédacteur en Droit Social @PayFit

Mise à jour le 16.12.2021

Le recrutement, l’embauche et la gestion du personnel font partie intégrante de la vie d’une entreprise en bonne santé. 

Ces missions demandent beaucoup de temps et un investissement sans faille de l’employeur, d’autant qu’il n’est pas toujours aisé de savoir comment s’y prendre. 

Parmi les méthodes de recrutement, il existe le recrutement par cooptation

Comment définir la cooptation ? La cooptation est-elle un recrutement qui vaut le coup pour votre entreprise ? PayFit répond à vos questions. 

Sommaire

Qu’est-ce que le recrutement par cooptation ? 

Vous avez vaguement entendu parler du recrutement par cooptation

La définition est simple : la cooptation est une méthode de recrutement qui consiste à piocher de potentiels candidats dans les réseaux des collaborateurs de l’entreprise

Concrètement, l’employeur en quête de talents fait appel à ses salariés pour lui proposer des personnes que ces derniers connaissent personnellement et/ou professionnellement. 

Pour le salarié, il s’agit simplement de recommander à son employeur une personne qu’il connaît et dont le profil correspond au poste ouvert. 

Le candidat suit le même processus de recrutement que n’importe quelle autre personne, à la différence qu’il a été démarché grâce à l’entremise d’un salarié de l’entreprise. 

Bon à savoir

Le recrutement par cooptation est également connu sous les termes anglais “referral” ou “referral program”. 

Faut-il récompenser le salarié jouant le jeu de la cooptation en recrutement ? 

Il est d’usage d’offrir une prime de cooptation au salarié qui propose un candidat de son réseau. 

Généralement, la prime de cooptation, dont le montant est libre, est due au salarié lorsque le candidat est embauché dans l’entreprise. 

Cette prime permet d’inciter le salarié à recommander un profil et de le récompenser pour son investissement et pour le temps qu’il a fait gagner à l’entreprise. 

La cooptation : un recrutement intéressant pour l’entreprise ? 

La cooptation est une méthode de recrutement interne à l’entreprise. L’employeur ne fait pas appel à une société extérieure spécialisée en recrutement. 

La cooptation en recrutement présente des avantages à la fois pour le salarié et l’employeur. 

Gain de temps 

Recruter est une étape importante, incontournable, délicate et dont les conséquences peuvent être excellentes comme désastreuses. 

Chaque employeur souhaite réaliser de bons recrutements. Il en va de la santé économique et sociale de l’entreprise. 

Toutefois, cela demande beaucoup de temps. En effet, il faut : 

  • chercher les profils adéquats ; 

  • assurer le déroulement du processus de recrutement ; 

  • intégrer le nouveau salarié et réaliser toutes les formalités d’embauche

En recourant à la cooptation, le recrutement est accéléré et facilité. La phase de recherche des profils idéaux est largement raccourcie. 

Gain d’argent 

Logiquement, étant donné le temps consacré au recrutement, on imagine assez facilement que cette mission est coûteuse pour l’entreprise. 

Il faut parfois des salariés à plein temps pour gérer les recrutements. Ou alors, il faut payer les services d’une entreprise dédiée au recrutement. 

Cela est inévitablement coûteux

En accélérant le processus de recrutement, la cooptation permet donc des économies à l’entreprise. 

Par ailleurs, grâce à la cooptation, le salarié qui a recommandé un profil peut également gagner une petite somme d’argent. 

Chacune des parties est alors gagnante financièrement, dès lors que le processus de cooptation se déroule bien et aboutit. 

Gage de confiance 

L’employeur veut réussir ses recrutements. 

Or, malgré un processus de recrutement jalonné de rencontres avec le candidat ou d’exercices pratiques, il ne connaît pas à 100% la fiabilité du candidat. 

Certes, il peut procéder à une prise de référence pour pallier l’inconnu. 

La prise de référence devient inutile avec la cooptation. En effet, les candidats sont filtrés grâce aux propositions des salariés. A priori, si l’employeur fait confiance à ses salariés, il peut avoir confiance en leurs recommandations de profils. 

Dans le pire des cas, il bénéficie toujours du processus de recrutement pour vérifier la qualité du profil et tester le candidat. 

En contrepartie, cette matière de recruter peut être gage de confiance pour le candidat. En effet, l’entreprise lui est recommandée par un salarié qu’il connaît. Il peut donc se renseigner à sa guise sur le poste et sur l’entreprise, en amont. Ainsi, il limite les mauvaises surprises susceptibles d’apparaître une fois embauché. 

Transparence

Pour mener à bien le recrutement par cooptation, l’employeur est obligé d’assurer une bonne communication sur la cooptation et ainsi, d’être transparent sur ses processus de recrutement. 

Implication des salariés

Il est clair que la cooptation permet d’impliquer les salariés dans les recrutements et d’augmenter leur intérêt pour cette mission. 

Tout ce qui peut contribuer à maximiser l’implication des salariés dans l’entreprise est bon à prendre. En effet, cela entraîne généralement un cercle vertueux : salariés impliqués, donc motivés, donc satisfaits de leur travail, donc plus impliqués, etc. 

Bon à savoir

Pour que la cooptation fonctionne au mieux, nous vous recommandons de mettre en place un processus permettant de fixer les règles du jeu. 

Envie de gagner du temps sur la paie ?

Pour aller plus loin..

Feuille de temps : encadrement et élaboration

Modalités de l’exonération des heures supplémentaires

Pointeuse de temps de travail : dispositif et mise en place

Quotité de travail : définition, calcul et déclaration

Planning RH : définition et mise en place

Documents RH : gestion, conservation et dématérialisation