Comment fonctionne la mutuelle d’entreprise pour un contrat de professionnalisation ?

Seheno Randriamanantena
Mise à jour le 05 mai 2023

Si vous êtes une entreprise en pleine croissance, vous pouvez décider de recruter un salarié en contrat de professionnalisation.

Au moment du recrutement, vous allez devoir vous poser la question de savoir s’il faut lui proposer une mutuelle d’entreprise.

Qu’est-ce qu’un contrat de professionnalisation ? La mutuelle d’entreprise est-elle obligatoire en cas de contrat de professionnalisation ? Quelles sont les garanties minimales à apporter ? Existe-t-il des cas de dispenses ? PayFit vous explique.

Qu’est-ce qu’un contrat de professionnalisation ?

Un contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu et signé par l’employeur et l’alternant. Son objectif est de permettre à l'alternant d’effectuer une formation théorique au sein d’une école ou d’une université, et une formation pratique au sein de l’entreprise.

💡 Bon à savoir : les alternants ayant un contrat de professionnalisation sont considérés comme des salariés de l’entreprise.

Seules sont éligibles au contrat de professionnalisation :

  • les personnes âgées de 16 à 25 ans ;

  • les demandeurs d’emploi âgés d’au moins 26 ans ;

  • les personnes bénéficiant du revenu de solidarité active ou RSA ;

  • les personnes bénéficiant de l’allocation de solidarité spécifique ou ASS ;

  • les personnes bénéficiant de l’allocation aux adultes handicapés ou AAH ;

  • les personnes bénéficiant d’un contrat unique d’insertion.

La mutuelle d’entreprise est-elle obligatoire en cas de contrat de professionnalisation ?

Depuis le 1er janvier 2016, la mutuelle d’entreprise est devenue obligatoire pour tous les employeurs du secteur privé. Grâce à la mutuelle d’entreprise obligatoire, l’employeur participe, dès lors, au paiement des frais de santé de ses salariés.

Dès lors que alternants constituent des salariés à part entière de l'entreprise, l'employeur doit fournir aux salariés ayant un contrat de professionnalisation, une mutuelle d’entreprise.

Quelles sont les garanties minimales apportées par la mutuelle pour un contrat de professionnalisation ?

Il existe une liste de garanties devant être prises en charge par l’employeur. C’est ce que la loi appelle « un panier de soins minimal ».

Le panier de soins minimal est le même pour tous les salariés, y compris ceux qui sont liés par un contrat de professionnalisation. Cette liste comprend :

  • la prise en charge intégrale du ticket modérateur (consultations, etc.) ;

  • la prise en charge intégrale du forfait journalier hospitalier en cas d’hospitalisation ;

  • le remboursement des frais d’orthodontie et des prothèses dentaires à hauteur de 125 % ;

  • le remboursement des frais d’optiques par période de 2 ans, à hauteur de 100 € en cas de correction simple et de 150 € à 200 € en cas de correction complexe.

💡 Bon à savoir : la participation de l’employeur peut aller au-delà de ces garanties et de ces seuils minimum.

Existe-t-il des cas de dispenses à la mutuelle d’entreprise obligatoire pour un contrat de professionnalisation ?

En tant qu’employeur, il est nécessaire de savoir qu’il y a des cas de dispenses à la mutuelle obligatoire.

Un salarié sous contrat de professionnalisation peut demander à ne pas adhérer à la mutuelle d’entreprise s’il :

  • adhère à une mutuelle en tant qu’ayant droit ;

  • bénéficie de la complémentaire santé solidaire ou CSS ;

  • bénéficie d’une complémentaire individuelle.

Par exemple, si un salarié en contrat de professionnalisation a une mutuelle étudiante, il peut demander à ne pas bénéficier de la mutuelle d’entreprise.

💡 Bon à savoir : il revient au salarié en contrat de professionnalisation de faire la demande de dispense par écrit.

Envie de gagner du temps sur la paie ?
Pour aller plus loin...

Définition de la SASU : les clés pour bien comprendre

Lire l’article

Bulletin de salaire rectificatif : les démarches

Lire l’article

Bulletin de paie : on vous dit tout, même ce qui fâche

Lire l’article

Créer une micro-entreprise : tout ce que vous devez savoir

Lire l’article

Prêts création d'entreprise : les aides et financements à connaître

Lire l’article

Entreprise SAS : définition et caractéristiques

Lire l’article