Comment mettre en place une prime de fin de stage étudiant ?

Seheno Randriamanantena
Mise à jour le 05 janvier 2024

Recruter un stagiaire étudiant donne à l’employeur l’occasion de lui transmettre ses connaissances et ses expériences.

C’est également, pour lui, une opportunité de recruter une personne qui pourra l’aider dans l’accomplissement des tâches quotidiennes.

L’employeur a la possibilité de prévoir une prime de fin de stage pour son stagiaire, afin d’accroître sa motivation, sa détermination et son enthousiasme jusqu’à la fin du stage.

Qu’est-ce que la prime de fin de stage ? Comment la mettre en œuvre au sein de votre entreprise ? PayFit vous éclaire.

Qu’est-ce qu’un stage étudiant ?

Un stage étudiant est une période permettant à un étudiant de découvrir une profession ou d’acquérir de l’expérience et des compétences dans un domaine en particulier. 

Il doit être effectué dans le cadre d’un parcours pédagogique.

La durée maximale d’un stage est de 6 mois consécutifs.

Aussi, il est utile d’indiquer que contrairement aux apprentis, les stagiaires ne font pas partie de l’effectif de l’entreprise.

Qu’est-ce que la prime de fin de stage ?

Au-delà de deux mois de stage, l’employeur a l’obligation de verser une gratification de stage mensuelle aux stagiaires.

Il existe un salaire minimum de stage correspondant à 15 % du plafond horaire de la sécurité sociale. Ce minimum légal de gratification de stage équivaut à 4,35 € par heure de stage effectuée, pour l'année 2024.

💡 Bon à savoir : en tant qu’employeur, vous pouvez décidez de verser une gratification d’un montant plus élevé que le minimum légal. Pour fixer le montant de cette gratification, vous pouvez par exemple prendre en compte le niveau d’étude du stagiaire.

La prime de fin de stage est généralement un complément versé à l’occasion de la dernière gratification due à l’étudiant.

Elle est versée au terme du stage, si certaines conditions sont remplies. En tant qu'élément variable de paie, il est important d'anticiper son versement.

Pourquoi verser une prime de fin de stage ?

L’objectif de la prime de fin de stage est d’inciter et de motiver le stagiaire à effectuer son stage jusqu’au terme prévu.

Elle permet également de le remercier pour le travail accompli et les efforts qu’il a effectués jusqu’à la fin du stage.

Cette prime peut également inciter le stagiaire en fin d’études à continuer à travailler pour l’entreprise, sous un nouveau statut, le statut de salarié.

Comment instaurer la prime de fin de stage ?

Étape 1 : Conclure une convention de stage

La convention de stage a pour objet de déterminer les conditions et les modalités de l’exécution du stage. 

Cette convention est conclue par trois parties : l’entreprise, l’établissement et le stagiaire.

Si vous prévoyez de faire bénéficier votre stagiaire d’une prime de fin de stage, il convient, dès lors, de l’inscrire dans la convention.

Étape 2 : Définir les critères de versement de la prime de fin de stage

Pour obtenir le versement de cette prime de stage, le stagiaire doit répondre à tous les critères qui ont été préalablement fixés.

Ces critères peuvent être, par exemple :

  • le nombre de jours de présence ;

  • le nombre d’heures travaillées.

Étape 3 : Déterminer un montant

En tant qu'employeur, il vous revient de définir le montant de la prime de fin de stage.

Il convient, de ce fait, de l’indiquer sur le dernier bulletin de paie du stagiaire.

Envie de gagner du temps sur la paie ?
Pour aller plus loin..

Statut d’assimilé salarié : tout ce qu’il faut savoir

Lire l’article

Définition de la SASU : les clés pour bien comprendre

Lire l’article

Bulletin de salaire rectificatif : les démarches

Lire l’article

Bulletin de paie : on vous dit tout, même ce qui fâche

Lire l’article

Créer une micro-entreprise : tout ce que vous devez savoir

Lire l’article

Prêts création d'entreprise : les aides et financements à connaître

Lire l’article