Fiche de paie : comment calculer les IJSS ? 

hero image

Clémence Alix

Juriste Rédacteur en Droit Social @PayFit

Mise à jour le 12.10.2021

La fiche de paie est un document établi mensuellement par l’entreprise qui récapitule le nombre d’informations relatives à la rémunération d’un salarié. 

Une fiche de paie peut varier d’un mois à l’autre en fonction de divers éléments, notamment lors d’une indemnisation en cas d’arrêt maladie d’un salarié

Lorsqu’un salarié est en arrêt maladie, son contrat de travail est suspendu et il ne perçoit donc pas de salaire. 

Afin de lui permettre de subvenir à ses besoins, il peut bénéficier du versement par la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) d’une IJSS (indemnité journalière de Sécurité sociale).

L’établissement d’un bulletin de paie peut s’avérer compliqué pour l’employeur, qui pourra alors se poser la question : que veut dire IJSS sur une fiche de paie ? 

Vous vous questionnez sur l’IJSS sur une fiche de paie. PayFit vous explique comment la calculer sans erreur.

Qu’est-ce que les IJSS sur une fiche de paie ? 

En cas d’arrêt maladie, le contrat de travail du salarié est suspendu et il ne perçoit donc pas de salaire pendant cette période. 

Pour compenser le non versement de salaire, le salarié peut éventuellement bénéficier du versement de ce qu’on appelle une indemnité journalière de sécurité sociale ou IJSS

Par exemple, il sera établi des IJSS, lors d’une maternité, sur la fiche de paie. 

Dans ce cas, l’employeur devra inscrire les IJSS (lors d’une maladie) sur la fiche de paie du salarié concerné afin de pouvoir établir son salaire mensuel. 

Toutefois, cette indemnisation n’est pas automatique. L’employeur devra fournir une attestation de salaire à la CPAM, et le salarié, un certificat médical. 

Concrètement, les IJSS sur la fiche de paie sont les indemnités versées par la Sécurité sociale aux salariés en arrêt maladie ou à la suite d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle. 

Sur la fiche de paie, les IJSS sont inscrits au niveau des revenus de remplacement.

Pour aller plus loin, retrouvez notre article dédié à la comptabilisation des IJSS en cas de subrogation.

Comment calculer le salaire en présence d’IJSS sur une fiche de paie ? 

Pour calculer le montant des IJSS sur la fiche de paie, il faut connaître le salaire que le salarié percevait les mois précédents l’arrêt maladie. 

L’indemnité journalière sera en principe de 50% du salaire journalier de base. 

Attention : il est important d’établir les IJSS brutes sur la fiche de paie, car elles ne sont pas soumises à cotisations. 

Dans ce sens, le montant d’IJSS à déduire est forcément le montant brut, soit le montant avant la déduction de la CSG et la CRDS. 

Attention : l’employeur doit souvent calculer ce montant brut à partir du montant net perçu de la sécurité sociale. 

Par ailleurs, à ce maintien des IJSS sur la fiche de paie d’un salarié, ce dernier peut bénéficier d’un maintien de son salaire brut. 

Si vous voulez avoir plus de détails sur le maintien de salaire, allez consulter notre article sur le bulletin de salaire en arrêt maladie

En principe, la durée du maintien de salaire légal dépend de l’ancienneté du salarié dans l’entreprise. 

Bon à savoir

Si l’employeur refuse de faire une avance d’IJSS alors la fiche de paie ne les fera pas figurer. 

Quelle est la différence des IJSS avec subrogation ou sans subrogation dans une fiche de paie ?

IJSS avec subrogation dans la fiche de paie 

Pour rappel, la subrogation est un mécanisme qui permet à l’employeur d'avancer au salarié le montant des IJSS sur le bulletin de paie. Puis de recevoir, à la place du salarié, les indemnités journalières par la CPAM. 

La subrogation est la première option pour un employeur dès lors que ce dernier verse au salarié un complément de salaire. 

Si vous souhaitez approfondir le sujet, n’hésitez pas à consulter notre modèle d’exemple de fiche de paie avec IJSS avec subrogation.

IJSS sans subrogation dans la fiche de paie 

Pour rappel, les IJSS sans subrogation permette au salarié de percevoir directement de la part de la CPAM, les IJSS auxquelles il a le droit. 

Dans le cadre d'une fiche de paie avec des IJSS sans subrogation, l’employeur doit en principe établir une DSN dans les 5 jours qui suivent la connaissance de l’arrêt maladie. 

Envie de gagner du temps sur la paie ?

Pour aller plus loin..

Les aides financières versées à l’employeur dans un CUI

Lire l’article

Aide forfaitaire à l’employeur : définition, bénéficiaires et conditions

Lire l’article

Augmentation annuelle de salaire : quelles sont les règles ?

Lire l’article

CUI-CAE : quels changements ?

Lire l’article

Aide aux emplois francs : régime et conditions

Lire l’article

Aides à l'embauche des jeunes : dispositif et évolutions

Lire l’article