Comment fonctionnement les heures complémentaires dans les HCR ?

Maryam Toumirt
Mise à jour le 24 janvier 2024

Un salarié à temps partiel du secteur de l'hôtellerie-restauration peut être amené à travailler au-delà de la durée de travail prévue par son contrat. Dans ce cadre, le salarié effectue des heures complémentaires.

La convention collective HCR (hôtels, cafés et restaurants) régit l’ensemble des règles applicables aux heures complémentaires effectuées par les salariés à temps partiel.

Que prévoit la CCN HCR pour les heures complémentaires ? Dans quelle limite les heures complémentaires HCR peuvent-elles être effectuées ? Quelle rémunération pour les heures complémentaires HCR ? PayFit vous explique.

Qu’est-ce qu’une heure complémentaire en HCR ? 

Le salarié à temps partiel est un salarié dont la durée de travail est inférieure à 35 heures hebdomadaires. Lorsque le salarié travaille au-delà de la durée de travail prévue par son contrat de travail, il effectue des heures complémentaires. 

⚠️ Attention : il ne faut pas confondre les heures complémentaires avec les heures supplémentaires en HCR accomplies par les salariés à temps complet. Une heure supplémentaire est une heure de travail effectif accomplie au-delà de la durée légale de travail (35 heures).

Quelles sont les limites des heures complémentaires en HCR ?

Le recours aux heures complémentaires est doublement limité par la convention collective nationale HCR :

  • le nombre d'heures complémentaires ne peut avoir pour effet de porter la durée du travail effectuée par un salarié au niveau de la durée légale du travail ;

  • le nombre d'heures complémentaires effectuées, au cours de la même semaine ou d'un même mois, ne peut être supérieur au tiers de la durée hebdomadaire ou mensuelle de travail prévue par le contrat.

Le contrat de travail du salarié à temps partiel HCR doit obligatoirement indiquer les limites dans lesquelles peuvent être effectuées des heures complémentaires au-delà de la durée du travail fixée par le contrat.

Exemple : le contrat de travail d'un salarié à temps partiel dans un restaurant indique une durée hebdomadaire de 24 heures. Au cours d’une même semaine, ce salarié ne pourra pas effectuer plus de 8 heures complémentaires (24 x ⅓ = 8). 

⚠️ Attention : le recours aux heures complémentaires ne doit pas entraîner le dépassement des 35 heures par semaine pour un salarié à temps partiel !

Comment rémunérer les heures complémentaires en HCR ?

Les heures complémentaires accomplies par les salariés des hôtels, cafés et restaurants donnent lieu à une majoration de salaire. Le taux de majoration des heures complémentaires en HCR est fixé par la convention collective HCR, selon les modalités suivantes :

  • majoration de 10 % pour chaque heure accomplie dans la limite de 1/10 de la durée de travail fixée au contrat ;

  • majoration de 25 % pour chaque heure accomplie au-delà de 1/10 de la durée de travail fixée au contrat.

⚠️ Attention : il n’est pas possible de remplacer le paiement des heures complémentaires effectuées par un salarié à temps partiel par l'octroi d'un repos.

Comment traiter les heures complémentaires HCR en paie ? 

L’employeur est tenu d’indiquer sur le bulletin de paie les heures complémentaires accomplies par les salariés. Ce bulletin de paie doit indiquer :

  • le nombre d’heures complémentaires effectuées par le salarié ;

  • le taux de majoration appliqué à ces heures

💡 Bon à savoir : en pratique, la gestion de la paie des salariés peut s’avérer compliquée et les erreurs peuvent vite arriver. Il est possible d’utiliser un logiciel de paie ou SIRH pour vous accompagner dans la gestion des heures complémentaires. 

Envie de gagner du temps sur la paie ?
Pour aller plus loin..

Bulletin de paie : on vous dit tout, même ce qui fâche

Lire l’article

Entreprise SAS : définition et caractéristiques

Lire l’article

Congé de naissance : conditions et régime

Lire l’article

Fonctionnement des BSPCE : tout comprendre

Lire l’article

BSPCE : quelles sont les règles ?

Lire l’article

Avantages et inconvénients des BSPCE : quels sont-ils ?

Lire l’article