Comment procéder à la validation de la période d’essai d’un CDI ?

Inès Lazaar
Mise à jour le 29 juin 2023

La période d’essai est une période au cours de laquelle l'employeur s’assure que les compétences du salarié correspondent bien aux fonctions du poste. Le salarié quant à lui peut vérifier que l'entreprise et le poste lui conviennent.

La validation de la période d'essai du CDI est automatique dès qu'elle arrive à son terme et en l’absence de rupture ou de renouvellement, le contrat de travail se poursuit. 

Qui peut valider la période d’essai d’un CDI ? Comment valider la période d’essai d’un CDI ? Que doit contenir la lettre de validation de la période d’essai d’un CDI ? PayFit vous explique.

Qui peut valider la période d’essai d’un CDI ? 

La validation de la période d'essai est un processus automatique. En effet, la période d'essai se terme et le contrat est définitif dès lors que cette dernière n'a pas été :

  • rompue ;

  • renouvelée.

Si la période d'essai a été renouvelée, elle est validée au terme du renouvellement si aucune des parties ne l'a rompue.

Ainsi, seule la rupture de la période d'essai peut empêcher sa validation automatique lorsqu'elle arrive à son terme (renouvellement inclus).

Comment valider la période d’essai d’un CDI ? 

L’employeur n’a pas pour obligation de notifier au salarié la validation de sa période d’essai. En effet, au terme de sa période d’essai, si le salarié continue de travailler au sein de l’entreprise et que l’employeur ne procède pas à la rupture de la période d’essai, le contrat de travail se poursuit normalement.

Toute rupture du contrat après le terme de la période d’essai sera considérée comme un licenciement sans cause réelle et sérieuse

C’est pourquoi, il important que l'employeur ait connaissance de la date de fin de la période d'essai. Si l'employeur souhaite faire échec à la validation de la période d'essai du CDI, il doit rompre cette dernière en tenant compte du délai de prévenance.

💡 Bon à savoir : la validation de la période d’essai d’un cadre en CDI est importante du fait de la haute responsabilité des fonctions d’un cadre.

L'employeur peut décider d'envoyer une lettre de validation de la période d'essai au salarié pour lui confirmer que sa période d'essai est terminée. Cela n'est en aucun cas une obligation.

Que doit contenir la lettre de validation de la période d’essai d’un CDI ?

La lettre de validation de la période d’essai, également appelé attestation de confirmation de fin de période d’essai, doit contenir : 

  • l’identité de l’entreprise ;

  • l’identité du salarié ;

  • la date de signature du contrat de travail ;

  • le poste de travail du salarié ;

  • la durée de la période d’essai

  • la signature des deux parties. 

La signature de l’attestation de confirmation de fin de période d’essai engage l’employeur. Il est possible de retrouver des modèles de validation de période d’essai d’un CDI sur Internet.

Besoin d'un contrat de travail sur mesure ?
Pour aller plus loin...

Démission silencieuse : définition et tendance

Lire l’article

Présomption de démission : définition et procédure

Lire l’article

Congés exceptionnels sous Syntec : tout savoir

Lire l’article

Ecriture comptable : fondamentaux et pratiques

Lire l’article

Indicateurs de performance : mesures et interprétations

Lire l’article

Rendez-vous de liaison : modalités et conseils

Lire l’article