payfit logo

Qu'est-ce que l’intrapreneuriat ?

Maureen Boixière
Mise à jour le 03 juillet 2023

L’engagement collaborateur des salariés est un enjeu essentiel en entreprise. Il est synonyme d’épanouissement des salariés dans une équipe soudée et efficace. L’intrapreneuriat peut notamment être le résultat de bonnes pratiques en entreprise. 

Ce double rôle joué par le salarié en entreprise via l’intrapreneuriat peut permettre à cette dernière d’améliorer considérablement ses performances. 

Quelle est la définition de l’intrapreneuriat ? Quelle est la différence entre intrapreneuriat et entrepreneuriat ? PayFit vous répond. 

En quoi consiste l'intrapreneuriat ?

L’intrapreneuriat consiste pour des salariés à être entrepreneurs au sein de l’entreprise dans laquelle ils évoluent. Cet entreprenariat en interne peut notamment passer par l’accomplissement d’un projet par le salarié dans le but de développer l’entreprise. 

Les salariés réalisant de l’intrapreneuriat sont amenés à réfléchir en autonomie sur des projets pour lesquels ils sont responsables, qui peuvent aboutir en la réalisation d’un modèle viable et rentable. L’instauration de l’intrapreneuriat peut faire partie des méthodes de recrutement attractives. 

Comment favoriser l’intrapreneuriat ?

L’intrapreneuriat ne convient pas à toutes les entreprises. Toutefois, tout employeur qui souhaite favoriser l’intrapreneuriat doit s’assurer de recruter des profils talentueux et différents, pour permettre les échanges d’idées. Les différences de profils peuvent être relatives : 

  • à l’âge ; 

  • au sexe ; 

  • à l’expérience professionnelle ; 

  • au domaine d’expertise ; 

  • à la culture. 

L’employeur doit recruter des salariés qui ont envie d’agir et de créer comme des entrepreneurs, tout en gardant leur statut de salarié. Il doit donc s’agir de salariés créatifs, réfléchis et animés par l’envie d’amélioration et de contribution pour l’entreprise. 

L’intrapreneuriat peut attirer des profils intéressants puisque cela permet la valorisation du salarié, il travaille à la réussite de l’entreprise et se voit récompensé. Il est donc également plus motivé à cette contribution de succès de l’entreprise puisqu’il y trouve son bénéfice.

Comment mettre en place l’intrapreneuriat ?

L’entreprise qui met en place un système d’intrapreneuriat doit donner les moyens financiers, matériels et humains au salarié

  • il doit être entouré d’une équipe si besoin ; 

  • il doit bénéficier de toutes les ressources nécessaires à la réalisation d’un projet viable

  • l’employeur doit financer le projet et supporter les pertes et les risques puisqu’il bénéficie de la réussite. 

Le salarié et l’employeur doivent conclure un accord pour déterminer par écrit les modalités de répartition des bénéfices si le projet du salarié est réalisable et couronné de succès. 

💡 Bon à savoir : mettre en place l’intrapreneuriat peut permettre à une entreprise d’améliorer sa marque employeur

Quelles sont les étapes de l’intrapreneuriat ?

L’intrapreneuriat passe par plusieurs étapes différentes : 

  • identification du projet : l’intrapreneur est à la recherche d’une nouvelle idée à développer ;

  • développement : l’intrapeneur développe les points clés de son projet afin de justifier de sa viabilité et des bénéfices que peut en tirer l’entreprise ; 

  • test : par le biais de recherches et de tests, l’intrapeneur s’assure que son projet peut fonctionner ; 

  • autorisation : l’intrapreneur doit obtenir l’autorisation de sa hiérarchie pour mener à bien son projet ; 

  • réalisation : si l’intrapreneur y est autorisé, il réalise et met en place son projet, cela peut notamment se faire avec l’aide de collaborateurs ; 

  • bilan : l’intrapreneur identifie les points forts et fiables de son projet après sa réalisation ainsi que ce qui pourrait être amélioré.

Envie de gagner du temps sur la paie ?
Pour aller plus loin...

Prévoyance d’entreprise : obligations et fonctionnement

Lire l’article

Mutuelle obligatoire d’entreprise : obligations et participation

Lire l’article

Déclarer la TVA : le mode d’emploi

Lire l’article

Démission pour création d'entreprise : conditions et conseils

Lire l’article

Abandon de poste et chômage : droit et procédures

Lire l’article

Être salarié de son entreprise : règles à connaître

Lire l’article