Quelles sont les règles relatives au repos hebdomadaire ?

Maureen Boixière
Juriste Rédacteur en Droit Social @PayFit
Mise à jour le 29.08.2023

Quelle que soit le temps de travail d’un salarié prévu par son contrat de travail, l’employeur doit lui octroyer un repos hebdomadaire. Ce repos est obligatoire, il s’agit d’une mesure de protection de la santé des salariés. 

Il existe toutefois des dérogations pour certaines activités, et des dispositions spécifiques concernant les salariés mineurs. 

Combien de jours de repos par semaine le salarié peut-il avoir ? Quelle est la durée du repos hebdomadaire ? PayFit vous répond. 

Sommaire

Qu’est-ce que le repos hebdomadaire ? 

Le repos hebdomadaire est le repos que l’employeur doit octroyer au salarié chaque semaine de travail. Le repos hebdomadaire est obligatoire, l’employeur ne peut donc pas obliger le salarié à travailler, ou à réaliser des heures supplémentaires lorsqu’il ne respecte pas cette obligation. 

💡 Bon à savoir : il est interdit de faire travailler un salarié plus de 6 jours par semaine

Quelle est la durée du repos hebdomadaire ?

Le Code du travail prévoit que le repos hebdomadaire est de 35 heures consécutives. Cette durée se compose de deux éléments : 

  • une journée entière (24 heures) ; 

  • la durée du repos quotidien obligatoire (11 heures consécutives). 

Le temps de repos hebdomadaire est une durée incompressible et indivisible, l’employeur ne peut donc pas accorder ce repos en plusieurs fois. Le salarié doit obligatoirement bénéficier de 35 heures consécutives de repos dans la semaine. 

Exemple : le salarié travaille du lundi au samedi. Sa journée de travail du samedi s’est terminée à 20h, il ne peut donc pas reprendre le travail avant le lundi suivant à 7h. 

La journée de repos hebdomadaire est par principe le dimanche, toutefois lorsque cela n’est pas possible (notamment dans les secteurs commerçants), le salarié bénéficie d’un autre jour de repos. 

👉 En savoir plus sur le travail du dimanche

Dans la plupart des entreprises, le salarié a deux jours de repos hebdomadaires (souvent le samedi et le dimanche). 

💡 Bon à savoir : le salarié bénéficie également d’un temps de pause de travail lorsqu’il atteint 6h de travail dans la journée. 

Quelles sont les dérogations au repos hebdomadaire ?

Dans certains domaines d’activité, le repos hebdomadaire peut être suspendu. C’est le cas pour : 

  • la réalisation de travaux urgents ; 

  • certaines industries traitant des matières périssables ou ayant à répondre à certains moments à un surcroît extraordinaire de travail ; 

  • le travail dans les ports, débarcadères et stations ; 

  • les activités saisonnières ; 

  • les travaux de nettoyage des locaux industriels et de maintenance ; 

  • les travaux intéressant la défense nationale ; 

  • les établissements industriels fonctionnant en continu ; 

  • les gardiens et concierges des établissements industriels et commerciaux ; 

💡 Bon à savoir : pour chacun de ces domaines, les conditions et le nombre de suspension de repos hebdomadaire, ainsi que la contrepartie prévue pour le salarié sont différents.

Quel est le repos hebdomadaire d’un salarié mineur ?

Par principe, le salarié mineur doit bénéficier de 2 jours de repos consécutifs par semaine

Une convention collective peut toutefois y déroger pour un salarié âgé de 16 à 18 ans. Dans ce cas, le repos hebdomadaire minimal est de 36 heures consécutives. Ces dérogations sont possibles pour : 

  • le travail dans une branche d'activité saisonnière ; 

  • les industries traitant des matières périssables ; 

  • les industries ayant à répondre à un surcroît extraordinaire de travail ; 

  • les établissements industriels fonctionnant en continu ; 

  • les travaux dans les ports, débarcadères et stations ; 

  • les travaux intéressant la défense nationale.

Quelles sont les sanctions en cas de non-respect du repos hebdomadaire ?

Lorsque l’employeur ne respecte pas le repos hebdomadaire, il s’expose au paiement d’une amende pénale de 1 500 € par salarié concerné, et 3 000 € en cas de récidive. 

⚠️ Attention : ne pas confondre avec le non-respect des durées maximales de travail. Le non-respect des durées maximales de travail cause nécessairement un préjudice au salarié. 

Envie de gagner du temps sur la paie ?

Pour aller plus loin...

Critères d’ordre de licenciement économique : quelles sont les règles ?

Lire l’article

Procédure de licenciement économique : toutes les étapes

Lire l’article

Calcul de l’indemnité de licenciement économique : tout savoir !

Lire l’article

Salaire pendant l'arrêt maladie : quelles sont les règles ?

Lire l’article

Lien de subordination : définition et applications

Lire l’article

Télétravail et tickets-restaurant : quelles sont les règles ?

Lire l’article