Comment conclure une promesse d’embauche pour un CDI ?

Inès Lazaar

Juriste Rédacteur en Droit social

Mise à jour le 12.07.2022

Au terme du processus de recrutement, en tant qu’employeur, vous pourriez avoir besoin de rédiger une promesse d’embauche afin de vous engager à embaucher le salarié.

La promesse d’embauche en CDI revêt un intérêt particulier puisqu’elle permet au salarié de s’assurer d’être embauché par l’entreprise et permet à l’employeur de lui assurer que le salarié viendra travailler à partir d’une date précise

Qu’est-ce qu’une promesse d’embauche en CDI ? Quelles sont ses mentions ? Comment la rédiger ? PayFit vous accompagne. 

Sommaire

Qu’est-ce qu’une promesse d’embauche ? 

La promesse d’embauche est un document écrit dans lequel l’employeur s’engage à recruter un candidat. Elle précède la conclusion du contrat de travail.

La promesse d’embauche est utilisée lorsque le candidat ne peut pas encore signer le contrat de travail, par exemple, lorsqu’il est encore en fonction dans une autre entreprise ou bien lorsque le poste à pourvoir est encore occupé par un autre salarié. 

Il existe deux types de promesse d’embauche

Attention : la valeur juridique et les conséquences en matière de désistement de l’employeur sont différentes dans les deux types de promesse d’embauche. 

Il est possible de conclure une promesse d’embauche pour un CDI, un CDD ou encore un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

Il est également possible de conclure une promesse d’embauche pour un CDI après un CDD. Cela est notamment important pour un salarié en CDD puisque cela lui permettra de rompre son CDD avant l’échéance de son terme.

Quelles sont les mentions d’une promesse d’embauche pour un CDI ? 

Tout comme pour une promesse d’embauche pour un CDD, en CDI, la promesse d’embauche doit contenir certaines informations claires et précises

Qu’il s’agisse d’une offre ou d’une promesse unilatérale, l’attestation de promesse d’embauche doit contenir : 

  • nom et prénom du salarié ;

  • nom et prénom de l’employeur et de l’entreprise ;

  • intitulé du poste et des missions ;

  • type de contrat ;

  • durée et lieu de travail ;

  • date de prise de fonction ;

  • rémunération ;

  • délai de réponse du candidat à la promesse.

Il peut également être pertinent de préciser l’intitulé de l’acte. Par exemple, pour la promesse d’embauche pour un CDI, s’il s’agit d’une promesse unilatérale, elle pourra préciser le titre de « Promesse unilatérale de contrat de travail ». 

Le candidat est libre d’accepter ou de refuser la promesse d’embauche dans le délai fixé par l’employeur. 

Au terme du délai de réponse, si le candidat n’a pas accepté la promesse, l’employeur pourra alors se rétracter. 

Comment rédiger la promesse d’embauche pour un CDI ? 

Pour faire une promesse d’embauche en vue de la conclusion d’un CDI, il convient avant tout de déterminer quel type de promesse d’embauche vous souhaitez conclure : une offre ou une promesse unilatérale. A noter que la valeur juridique d’une promesse d’embauche et les conséquences de son désistement sont différents. 

Une fois que vous avez décidé du type de promesse d’embauche, il faudra réunir toutes les informations nécessaires à la rédaction de l’acte en veillant à n’oublier aucune mention. 

En effet, si la promesse d’embauche ne précise pas, par exemple, la date d’entrée en fonction ou la rémunération prévue, elle ne constituera ni une offre ni une promesse unilatérale de contrat de travail et vous ne serez donc pas lié au salarié par cet acte. 

En cas de doute, vous pouvez retrouver un modèle de promesse d’embauche pour un CDI dans nos articles : offre de contrat de travail et promesse unilatérale de contrat de travail

Envie de gagner du temps sur la paie ?

Pour aller plus loin...

Comptabilisation de l'aide à l'embauche : comptes et traitements comptables

Période de référence des congés payés

Congé supplémentaire d'ancienneté

Congé de naissance : conditions et régime

Congé parental : définition et régime

Congé paternité : durée, formalités et indemnisation