Comment procéder à la comptabilisation des avantages en nature ?

Inès Lazaar

Juriste Rédacteur en Droit social

Mise à jour le 22.07.2022

Les avantages en nature, biens ou services fournis par l’employeur, gratuitement ou moyennant une participation du salarié inférieur à sa valeur réelle, sont des éléments variables de paie.  

Par conséquent, ces avantages peuvent faire l’objet d’une comptabilisation à la clôture de l’exercice comptable. 

Pourquoi comptabiliser les avantages en nature ? Dans quel compte les comptabiliser ? Et comment les comptabiliser ? PayFit vous explique.

Sommaire

Pourquoi comptabiliser les avantages en nature ? 

Tenir sa comptabilité est une obligation pour toutes les entreprises, sous peine de s’exposer à de lourdes sanctions. 

En ce qui concerne les avantages en nature, leur comptabilisation est, en principe, une obligation. Cependant, lorsque l’entreprise tient un état comptable particulier recensant les avantages en nature alloués au cours de l’exercice, il est possible de ne pas les comptabiliser. 

Cet état comptable devra mentionner la date, la nature et le montant des paiements pour chaque bénéficiaire. 

Toutefois, si l’entreprise ne tient pas d’état comptable particulier pour les avantages en nature, il est obligatoire de procéder à leur comptabilisation. De plus, malgré l’état comptable, il est recommandé de les comptabiliser. 

En conséquence, si vous accordez à vos salariés la fourniture d’un repas ou bien d’un véhicule de fonction, il faudra procéder à la comptabilisation de l’avantage en nature repas et à la comptabilisation de l’avantage en nature véhicule.

Dans quel compte comptabiliser les avantages en nature ? 

Les avantages en nature sont enregistrés au débit et au crédit d’un compte de charge. Puisque les avantages en nature ne sont pas des paiements directs aux salariés, ils ne peuvent pas être comptabilisés dans le compte 421. 

Par conséquent, les avantages en nature devront être transcrits au débit du compte 6417 intitulé « Rémunérations du personnel - Avantages en nature ». 

Ils devront, ensuite, être reporté au crédit : 

  • du compte 6418 intitulé « Avantages en nature » ;

  • du compte 791 intitulé « Transferts de charge », si les avantages en nature ont été évaluées de manière forfaitaire ;

  • ou du compte 708 intitulé « Produits des activités connexes », si les avantages en nature n’ont pas fait l’objet d’un enregistrement de charges ;

  • ou du compte 726 intitulé « Production consommée », utilisé principalement en hôtellerie. 

Bon à savoir

La comptabilisation des avantages en nature au compte 791 se fait également pour les avantages en nature attribués aux gérants de SARL ou EURL. Il permet ainsi de neutraliser la charge.

Comment comptabiliser les avantages en nature ? 

Méthode du dédoublement de compte 

Selon cette méthode, l’enregistrement des avantages en nature se fait au débit du compte 6417 et au crédit du compte 6418 en intercalant le compte 401 intitulé « Fournisseurs » avant de créditer le compte 512 au moment du paiement. 

Exemple 

Numéro de compteNuméro de compteLibellésMontantMontant
DébitCréditDébitCrédit
6417Rémunérations du personnel - Avantages en nature
6418Avantages en nature

Selon cette méthode, l’enregistrement des avantages en nature se fait au sein des charges du personnel. Elle est recommandée pour les entreprises qui accordent beaucoup d’avantages en nature à leurs salariés. 

La comptabilisation se fera toujours en débit du compte 6417. En revanche, le crédit des avantages en nature pourra se faire sur le compte de charge par nature concerné (par exemple, le compte 6132 pour un loyer immobilier) ou bien sur les comptes 708 ou 791

Exemple de comptabilisation de l’avantage en nature repas ou restauration

Numéro de compteNuméro de compteLibellésMontantMontant
DébitCréditDébitCrédit
6417Rémunérations du personnel - Avantages en nature
791Transferts de charge

Envie de gagner du temps sur la paie ?

Pour aller plus loin...

Comptabilisation de l'aide à l'embauche : comptes et traitements comptables

Période de référence des congés payés

Congé supplémentaire d'ancienneté

Congé de naissance : conditions et régime

Congé parental : définition et régime

Congé paternité : durée, formalités et indemnisation