payfit logo

Comment bénéficier de l'aide à l'embauche des jeunes ?

Bouchra Ettaleb
Mise à jour le 04 janvier 2024

Lancée à l’été 2020, l’aide à l’embauche des jeunes vise à offrir une solution à chaque jeune. 

Avec plus de 9 milliards d’euros investis, le plan « 1 jeune, 1 solution » mobilise un ensemble de leviers dont l’objectif est de ne laisser personne livré à soi-même. 

Quelles sont les aides à l’embauche des jeunes ? Comment faire une demande d’aide à l’embauche des jeunes ? 

Qu’est-ce que l’aide à l’embauche des jeunes ? 

L’aide à l’embauche des jeunes est l’une des mesures du plan « 1 jeune, 1 solution », lancé à l’été 2020.

Face à la crise sanitaire, le gouvernement a mis en place certaines aides afin de permettre l’insertion des jeunes dans un contexte difficile. 

Ce dispositif mobilise plusieurs leviers : aides à l’embauche, formations etc. Ceci, afin de couvrir toutes les situations.

Qui est concerné par le dispositif d’aide à l’embauche des jeunes ? 

Toutes les entreprises et toutes les associations peuvent bénéficier de l’aide à l’embauche des jeunes.  

Les établissements publics administratifs, des établissements publics industriels et commerciaux, les sociétés d’économie mixte et les particuliers employeurs ne sont pas éligibles à l’aide. 

L’aide à l’embauche des jeunes dans le cadre du dispositif “1 jeune 1 solution” concerne l'ensemble des jeunes, quel que soit leur parcours scolaire et professionnel.

Quelles sont les différentes aides à l’embauche des jeunes ?

Favoriser l’insertion professionnelle

Dans le cadre de ce dispositif, il est prévu :

  • une aide à l'embauche d'un apprenti : 6 000 € maximum, uniquement au titre de la première année d’exécution du contrat d’apprentissage, quel que soit l’âge de l’apprenti (elle vaut pour les contrats conclus entre le 1er janvier et le 31 décembre 2023) ;

  • aide à l'embauche d'un jeune en Parcours Emploi Compétences (contrat PEC) dans le secteur non marchand : aide financière à hauteur de 65 % du Smic pour toute association qui recrute un jeune âgé de moins de 26 ans ou reconnu travailleur handicapé jusqu'à 30 ans inclus en CDI ou en CDD d'une durée de 6 à 12 mois

Cette aide est portée à 80 % lorsque le jeune réside en quartier prioritaire de la ville (QPV) et zone de revitalisation rurale (ZRR) ;

  • aide pour l'accueil d'un jeune en Volontariat Territorial en Entreprise (VTE) « Vert » : prime à embauche jeune d’un montant maximal de 12 000 € pour le recrutement de jeunes travailleurs sur les sujets de transition énergétique et écologique.

  • missions de service civique supplémentaires pour favoriser davantage l’engagement des jeunes.

Orientation des jeunes vers les secteurs et les métiers d'avenir

Cet axe vise au moins 200 000 jeunes

  • nouvelles formations qualifiantes ou pré-qualifiantes pour les  jeunes sans qualification ou en échec dans l'enseignement supérieur ;

  • formations qualifiantes pour les besoins du secteur du soin et de la santé ;

  • formations numériques pour les jeunes non-qualifiés ;

  • parcours individualisés pour les décrocheurs entre 16 et 18 ans ;

  • places supplémentaires pour poursuivre des formations en études supérieures, en CAP et BTS.

Accompagnement des jeunes éloignés de l'emploi 

300 000 parcours d’insertion sur mesure : le but étant de renforcer les dispositifs d'accompagnement et d'insertion durable dans l'emploi.

Quelles démarches pour bénéficier de l’aide à l’embauche des jeunes ? 

Afin de mieux vous informer sur les démarches et la demande d’aide à l'embauche des jeunes, n’hésitez pas à vous rendre sur la plateforme dédiée : 1jeune1solution.gouv.fr/.

Envie de gagner du temps sur la paie ?
Pour aller plus loin..

Démission pour création d'entreprise : conditions et conseils

Lire l’article

Abandon de poste et chômage : droit et procédures

Lire l’article

Être salarié de son entreprise : règles à connaître

Lire l’article

SASU : tout comprendre sur les avantages et les inconvénients

Lire l’article

Aide à l'embauche d'un apprenti en 2024

Lire l’article

Aide à l’embauche pour les TPE : suppression et alternatives

Lire l’article