payfit logo

Quelles sont les modalités de la prolongation d’une période d’essai ?

Inès Lazaar
Mise à jour le 29 juin 2023

La durée d’une période d’essai varie selon le statut des salariés et le type de contrat de travail. Il peut arriver que le contrat de travail du salarié soit suspendu pour plusieurs raisons pendant la période d’essai. 

Dans ces cas-là, l’employeur doit procéder à la prolongation de la période d’essai

Peut-on prolonger une période d’essai ? Dans quels cas la période d’essai doit-elle être prolongée ? Comment prolonger une période d’essai ? PayFit vous explique. 

Peut-on prolonger une période d’essai ?

Il est effectivement possible de prolonger une période d’essai, dans certains cas. 

La période d'essai est prolongée du nombre de jours durant lequel le salarié n'a pas travaillé.

⚠️ Attention : il ne faut pas confondre avec le renouvellement de la période d'essai qui consiste à reconduire pour une durée équivalente à la durée initiale la période d'essai du salarié.

Dans quels cas la période d’essai doit-elle être prolongée ?

Les cas de suspension du contrat de travail donnant lieu à une prolongation de la période d’essai sont nombreux : 

  • arrêt de travail pour maladie ;

  • fermeture pour congés annuels de l’entreprise si le salarié cesse son activité ; 

  • accidents du travail ;

  • congés pour événements familiaux ;

  • chômage partiel ;

  • congé pour examen ;

  • congé sans solde. 

Tous les jours calendaires inclus dans la période d’essai doivent être pris en compte dans la prolongation. 

La prolongation de la période d’essai suite aux congés payés ou RTT du salarié est obligatoire. De plus, si le salarié pose une semaine complète de RTT, même si les jours de RTT sont posés sur les jours ouvrés, il faut englober la semaine calendaire pour le décompte de la prolongation, soit le samedi et le dimanche.

Comment prolonger une période d’essai ?

Pour prolonger la période d’essai d’un salarié qui a vu son contrat de travail suspendu pendant cette période, il est recommandé d’établir une lettre de prolongation de période d’essai

Par exemple, un courrier de prolongation de la période d’essai suite à un arrêt maladie du salarié doit lui être envoyé par lettre recommandé ou remise en main propre le jour de son retour au sein de l’entreprise. 

La lettre doit notamment contenir : 

  • l’identité de l’entreprise ;

  • l’identité du salarié ;

  • la date d’entrée du salarié dans l’entreprise ;

  • la raison et la durée de la suspension du contrat de travail ;

  • la durée de la prolongation de la période d’essai ;

  • la date de fin de la période d’essai. 

Il est possible de retrouver des modèles de lettre de prolongation de période d’essai sur Internet.

Besoin d'un contrat de travail sur mesure ?
Pour aller plus loin...

Démission pour création d'entreprise : conditions et conseils

Lire l’article

Abandon de poste et chômage : droit et procédures

Lire l’article

Être salarié de son entreprise : règles à connaître

Lire l’article

SASU : tout comprendre sur les avantages et les inconvénients

Lire l’article

Aide à l'embauche d'un apprenti en 2024

Lire l’article

Aide à l’embauche pour les TPE : suppression et alternatives

Lire l’article