Comment fonctionne la convention collective de la poissonnerie ?

Clémence Alix
Mise à jour le 04 janvier 2024

Une convention collective régit les relations de travail entre un employeur et des salariés relatives à un secteur d’activité : conditions d’emploi, formation professionnelle, garanties sociales. 

Concrètement, une convention collective adapte les règles du Code du travail à chaque branche d’activité. 

La convention collective de la poissonnerie a donc pour objectif premier d’adapter les dispositions légales à ce secteur d’activité spécifique. 

Qu’est-ce que la convention collective de la poissonnerie ? Quel est l’IDCC de cette convention ? Quelles sont les entreprises qui doivent l’appliquer ? Quelles sont les dispositions phares de la convention collective de la poissonnerie ? PayFit vous explique. 

Qu’est-ce que la convention collective de la poissonnerie ? 

Le secteur de la poissonnerie réalise la préparation de poissons, de crustacés et de coquillages selon la réglementation du commerce en respectant les règles d’hygiène et de sécurité alimentaires. 

La convention collective nationale de la poissonnerie permet donc d’adapter le droit du travail au secteur de la poissonnerie et donc ainsi prendre des dispositions plus en adéquation à ce secteur d’activité. 

Cette convention collective de la poissonnerie, dès lors qu’elle met en place des dispositions plus favorables pour les salariés, doit toujours primer sur les dispositions du Code du travail

Pour permettre aux employeurs de trouver rapidement cette convention, dans la convention collective de la poissonnerie, l’IDCC est le 1504

⚠️ Attention : il ne faut pas confondre l'IDCC avec le numéro de brochure, qui est dans la convention collective de la poissonnerie correspond au 3243

Quelles sont les entreprises tenues d’appliquer la convention collective de la poissonnerie ? 

La convention collective de la poissonnerie régit sur l’ensemble du territoire de France métropolitaine, des départements d’Outre-mer ou encore des territoires d’Outre-mer, les relations de travail entre employeur et salariés des activités suivantes : 

Code NAFActivités tenues d’appliquer la convention collective nationale de la poissonnerie du 12 avril 1988
4723ZCommerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasin spécialisé
4638ACommerce de gros (commerce interentreprises) de poissons, de crustacés et de mollusques
4781ZCommerce de détail alimentaire sur éventaires et marchés
0311ZPêche en mer
4639ACommerce de gros (commerce interentreprises) de produits surgelés

Quelles sont les dispositions phares de la convention collective de la poissonnerie ? 

Rémunération

Les coefficients dans la convention collective de la poissonnerie permettent de calculer le salaire minimum conventionnel (par mois) en fonction de la catégorie d’un salarié. 

Dans la convention collective de la poissonnerie, la classification pour les salariés est donc possible grâce à l’aide de ses différents coefficients. 

Pour connaître la rémunération minimale exacte pour un salarié applicable à compter du 1er mai 2023, l'employeur est tenu de se référer à la grille de salaire dans la convention collective de la poissonnerie :

NiveauxCoefficient de salaireSalaire minimum
1 - Employés et ouvriers1301730 € *
1351 796,90 €
1401 817,04 €
1451 1840,66 €
1501 863,89 €
1601 890,97 €
1651 918,67 €
1701 943,62 €
1751 970,03 €
1801 988,27 €
1852 023,34 €
1902 041,66 €
1952 077,27 €
2 - Techniciens et agents de maîtrise2002 096,06 €
2052 132,66 €
2102 209,20 €
2202 233,81 €
2302 286,29 €
2402 326,72 €
2502 365,08 €
3 - Cadres3003 101,93 €
3503 420,60 €
4003 739,19 €
4504 055,95 €

* Du fait de la revalorisation du SMIC au 1er janvier 2024, ces salariés devront se voir appliquer le minimum légal qui est supérieur au minimum conventionnel ainsi défini. Le SMIC mensuel brut au 1er janvier 2024 est de  1 766,92 € .

Démission

La démission consiste pour un salarié à prendre l’initiative de rompre son contrat de travail qui le lie à son employeur en respectant un préavis, sauf si l’employeur l’en dispense. 

Dans la convention collective de la poissonnerie, lors d’une démission le salarié doit respecter un préavis de 3 mois. Toutefois, ce préavis peut être raccourci en cas d’accord entre l’employeur et le salarié.

Envie de gagner du temps sur la paie ?
Pour aller plus loin..

Définition de la SASU : les clés pour bien comprendre

Lire l’article

Bulletin de salaire rectificatif : les démarches

Lire l’article

Bulletin de paie : on vous dit tout, même ce qui fâche

Lire l’article

Créer une micro-entreprise : tout ce que vous devez savoir

Lire l’article

Prêts création d'entreprise : les aides et financements à connaître

Lire l’article

Entreprise SAS : définition et caractéristiques

Lire l’article