Clôture de paie : comment l’anticiper sans erreurs ?

Manon Jaccod
Mise à jour le 05 février 2024

Bien que la gestion de la paie soit un processus complexe et essentiel pour toute entreprise, il n'existe pas de méthode unique imposée par la loi pour sa réalisation. 

La clôture de paie, qui est la finalisation des bulletins de paie pour une période déterminée, joue un rôle crucial dans ce processus. Elle nécessite une attention particulière pour assurer l'exactitude des calculs et la conformité des déclarations sociales. 

Qu'est-ce que la clôture de paie et comment déterminer la période idéale pour la réaliser ? Comment clôturer la paie sans erreurs ? Quels outils adopter pour une clôture de paie efficace et conforme ? PayFit vous éclaire.

Qu'est-ce que la clôture de paie et comment déterminer la période idéale pour la réaliser ?

La clôture de paie est, par définition, le processus final de validation des bulletins de paie pour une période donnée, souvent mensuelle, qui inclut la vérification des calculs de paie, des heures travaillées, des congés, des primes, des déductions et des cotisations sociales. Une fois la paie clôturée, les bulletins de paie sont générés et la déclaration sociale nominative (DSN) est préparée pour être transmise aux organismes sociaux.

Il n’y a pas de date de clôture de paie mais la période de clôture de paie est généralement fixée à la fin du mois de travail ou au début du mois suivant, avant l'échéance de transmission de la DSN à l'URSSAF.

💡Bon à savoir : Pour les entreprises de moins de 50 salariés, la DSN doit être transmise au plus tard le 15 du mois suivant la période de travail rémunérée, tandis que pour celles de 50 salariés et plus, l'échéance est le 5 du mois suivant. Cela donne donc une indication sur quand clôturer sa paie.

Dans certains cas, une clôture intermédiaire de paie peut être nécessaire pour gérer des événements ponctuels tels que les arrêts de travail ou les fins de contrat. Ces situations requièrent une attention particulière pour s'assurer que les bulletins de paie reflètent précisément ces changements. 

Comment clôturer la paie sans erreurs ? 

Il n’est pas simple de savoir comment faire une clôture de paie. Il est donc essentiel de suivre plusieurs étapes clés afin de garantir l'exactitude des bulletins de paie et la conformité des déclarations sociales.

Étape 1 : Préparation et vérification des données 

Cette étape implique la collecte et la vérification des informations de paie, y compris les heures travaillées, les primes, les absences, les modifications contractuelles et les fins de contrat. L’administrateur doit s’assurer que toutes les données sont correctes pour éviter des régularisations ultérieures.

Étape 2 : Traitement des événements spécifiques

Les événements tels que les fins de période d'essai, les départs en retraite ou les licenciements doivent être traités avec attention. Ces événements peuvent nécessiter des ajustements dans le processus de paie et doivent être traités avant la clôture.

Étape 3 : Vérification et validation des bulletins de paie 

Avant la clôture, il est crucial de vérifier les bulletins de paie provisoires pour détecter et corriger les erreurs. Cette étape permet de s'assurer que les bulletins de paie sont prêts à être finalisés.

Étape 4 : Clôture de la paie et génération des bulletins 

Une fois toutes les données vérifiées et validées, la paie peut être clôturée. Cela inclut la génération des bulletins de paie définitifs et la préparation des déclarations sociales.

Étape 5 : Transmission de la DSN après clôture de paie et paiement des salaires 

Après la clôture de la paie, il est nécessaire de soumettre la déclaration sociale nominative (DSN) aux organismes sociaux dans les délais requis et de procéder au paiement des salaires, en utilisant par exemple des fichiers de virement SEPA.

Quels outils adopter pour une clôture de paie efficace et conforme ?

Bien que la loi n'impose pas de processus de clôture de paie spécifique, l'automatisation de la paie via un logiciel spécialisé peut s'avérer être un atout considérable pour les services de ressources humaines. 

En effet, l'automatisation permet de centraliser et de numériser toutes les données relatives à la paie des salariés de l'entreprise, simplifiant ainsi le travail par la dématérialisation des bulletins de paie.

L'automatisation de la paie assure également la conformité avec les dispositions légales ou conventionnelles applicables à chaque salarié, réduisant les erreurs liées aux éléments variables de la paie. Ce gain de temps et cette réduction des coûts liés au traitement de la paie sont des avantages non négligeables pour toute entreprise.

De plus, certaines solutions d'automatisation de la paie offrent aux salariés un espace personnel en ligne, leur permettant de gérer leurs demandes de congés directement sur internet, ce qui renforce l'autonomie des employés et la fluidité des processus de paie.

👉 Pour en savoir plus : pour simplifier vos démarches et gagner du temps, n’hésitez pas à découvrir le logiciel de paie PayFit.

Envie de gagner du temps sur la paie ?
Pour aller plus loin...

Définition de la SASU : les clés pour bien comprendre

Lire l’article

Bulletin de salaire rectificatif : les démarches

Lire l’article

Bulletin de paie : on vous dit tout, même ce qui fâche

Lire l’article

Créer une micro-entreprise : tout ce que vous devez savoir

Lire l’article

Prêts création d'entreprise : les aides et financements à connaître

Lire l’article

Entreprise SAS : définition et caractéristiques

Lire l’article