Comment fonctionne l'aide à l'embauche pour les PME ?

Clémence Alix
Mise à jour le 30 janvier 2024

⚠️ L'aide à l'embauche pour les PME a été supprimée au 30 juin 2017

Parmi les différents dispositifs d’aide à l’embauche prévus par l’Etat Français, l’aide à l’embauche pour les PME a été mise en place en 2016. 

Comme toutes les aides à l’embauche, l’aide à l’embauche pour les PME avait pour vocation de soutenir les entreprises afin de les inciter à embaucher des salariés. 

Les petites et moyennes entreprises (PME) sont les entreprises de moins de 250 salariés, cette aide comme son nom l’indiquait s’adresse aux entreprises de cette taille. 

Qu’est-ce que l’aide à l’embauche pour les PME ? Quelles étaient les conditions de l’aide à l’embauche pour les PME ? Comment calculer et comptabiliser cette aide ? Jusqu’à quand un employeur pouvait-il bénéficier de cette aide à l’embauche pour les PME ? PayFit vous explique.

Qu’est-ce que l’aide à l’embauche pour les PME ? 

L’aide à l’embauche pour les PME de 2016 était une aide financière pour les entreprises de moins de 250 - appelées PME - salariés afin de leur permettre de recruter plus facilement des salariés. 

Cette aide avait un plafond maximum de 4 000 €, versée sur une période de 2 ans (500 € par période de 3 mois d’exécution du contrat de travail). 

💡 Bon à savoir : cette aide à l’embauche pour les PME à temps partiel était proratisée

Quelles étaient les conditions de l’aide à l’embauche pour les PME ? 

Il n’existait pas de notice d’aide à l’embauche pour les PME

Toutefois, pour faire la demande d’aide à l’embauche pour les PME, l’entreprise devait respecter 3 conditions cumulatives

1 - Une condition de forme du contrat

Le contrat de travail pouvait être : 

  • un CDI ;

  • un CDD conclu pour une durée supérieure à 6 mois ;

  • un contrat de professionnalisation au moins égal à 6 mois. 

2 - Une date d’exécution du contrat

La date d’exécution du contrat pour pouvoir remplir le formulaire d’aide à l’embauche pour les PME devait nécessairement être comprise entre le 18 janvier 2016 et le 30 septembre 2017

3 - Un niveau de rémunération du salarié embauché 

La rémunération du salarié embauché devait être inférieure ou égale à 1,3 SMIC pour que l’entreprise puisse bénéficier de l’aide à l’embauche pour les PME.

Comment calculer et comptabiliser cette aide ? 

Le calcul d’aide à l’embauche pour les PME était simple. Il fallait proratiser au temps de travail du salarié dans l’entreprise. 

Par exemple, si un salarié était embauché pour un temps partiel à 80%, l’employeur pouvait percevoir une aide égale à 80 % de 4 000 € soit 3 200 €. 

La comptabilisation de cette aide à l’embauche pour les PME devait s’effectuer comme pour une subvention. 

💡 Bon à savoir : il existait un cumul à l’aide à l’embauche pour les PME notamment : 

  • les aides des collectivités territoriales ; 

  • le contrat de professionnalisation ; 

  • le pacte de la responsabilité et de solidarité. 

Quel était la date butoir pour bénéficier de cette aide à l’embauche pour les PME ? 

Pour rappel, les entreprises de moins de 250 salariés pouvaient bénéficier de cette aide à l’embauche pour les PME jusqu’au 30 septembre 2017

Cette aide n’est donc plus applicable aujourd’hui. 

💡 Bon à savoir : l'aide à l’embauche pour les PME lors d’un renouvellement de CDD était possible à condition que le renouvellement prenne effet avant le 30 juin 2017. 

Envie de gagner du temps sur la paie ?
Pour aller plus loin..

Définition de la SASU : les clés pour bien comprendre

Lire l’article

Bulletin de salaire rectificatif : les démarches

Lire l’article

Bulletin de paie : on vous dit tout, même ce qui fâche

Lire l’article

Créer une micro-entreprise : tout ce que vous devez savoir

Lire l’article

Prêts création d'entreprise : les aides et financements à connaître

Lire l’article

Entreprise SAS : définition et caractéristiques

Lire l’article