Comment fonctionne l’AFPR ?

hero image

Inès Lazaar

Juriste Rédacteur en Droit social

Mise à jour le 18.11.2022

L’Action de formation préalable au recrutement (AFPR) est une aide à l’embauche pour les employeurs qui s'engagent à embaucher un demandeur d’emploi ou un salarié en contrat d’insertion. 

Elle est financée par Pôle emploi et les employeurs doivent remplir un certain nombre de conditions pour en bénéficier. 

Qu’est-ce que l’AFPR ? Quelles sont les conditions pour bénéficier de l’AFPR ? Quelles sont les formations concernées ? Quel est le montant de l’AFPR ? PayFit vous accompagne.

Sommaire

Qu’est-ce que l’AFPR ? 

L’AFPR est une aide à l’embauche d’un chômeur ainsi qu’une aide financière permettant à un demandeur d’emploi de se former pour répondre à des compétences d’une offre d’emploi qu’il n’a pas. Financé par Pôle emploi, l’AFPR est attribué aux employeurs rencontrant des difficultés de recrutement. 

Cet aide peut être avantageuse pour l’employeur puisque le demandeur d’emploi est formé sur des compétences précises de l’offre d’emploi. 

L’employeur s’engage donc à former le demandeur d’emploi ou le salarié en contrat d’insertion et à le recruter à la fin de la formation

La principale obligation de l’employeur pour l’AFPR est donc le recrutement du salarié à la fin de la formation. 

Concernant le salaire de l’AFPR, le demandeur d’emploi continue d’être indemnisé par Pôle emploi.

Bon à savoir

Il ne faut pas confondre l’AFPR et la POEI qui sont deux aides à la formation mais qui ont des conditions différentes. 

Quelles sont les conditions pour bénéficier de l’AFPR ? 

Les conditions de l’AFPR sont multiples. Dans un premier temps, l’employeur doit déposer une offre d’emploi auprès de Pôle emploi

Le contrat de travail doit être : 

  • un CDD de 6 à 12 mois maximum ;

  • un contrat intérim pendant au moins 6 mois au cours des 9 mois suivant la formation ;

  • un contrat de professionnalisation de moins de 12 mois

Le contrat de travail peut être à temps plein ou à temps partiel. Dans le cadre d’un temps partiel, la durée hebdomadaire doit être au moins égale à 20 heures par semaine.

Bon à savoir

Dans le cadre de l’AFPR, les CDI ne sont possibles qu’après conclusion d’un CDD, d’un contrat d’intérim ou de professionnalisation.

Quelles sont les formations concernées ? 

Concernant les formations financées, elles ne peuvent excéder 400 heures en entreprise ou en organisme de formation. 

Elles peuvent se dérouler à temps plein ou à temps partiel. Elle peut également être mise en place pour une formation pré-qualifiante précédant un contrat de professionnalisation.

En ce qui concerne la réalisation des formations de l’AFPR, elles peuvent être réalisées :

  • en interne par un organisme de formation interne à l’entreprise ;

  • en externe par un organisme de formation externe à l’entreprise ;

  • en tutorat c’est-à-dire que la formation est directement réalisée par l’employeur. 

Quel est le montant de l’AFPR ? 

Dès que l’embauche du salarié est effective, l’employeur peut recevoir l’aide au financement de la formation. 

Concernant le montant de l’AFPR, elle est de : 

  • 5€ net maximum par heure de formation, dans la limite de 2000€ pour les formations en interne ;

  • 8€ net maximum par heure de formation, dans la limite de 3200€ pour les formations en externe. 

Dans le cadre d’une formation en interne, elle est versée directement à l’employeur par Pôle emploi. Pour les formations en externe, elle est versée à l’organisme de formation.

Envie de gagner du temps sur la paie ?

Pour aller plus loin...

Tour d’horizon des augmentations de salaire 2022

Lire l’article

Augmentation de salaire : quelles obligations ?

Lire l’article

CUI-CIE : quels changements ?

Lire l’article

Fixation des salaires : définition et modalités de fixation

Lire l’article

Contrat de professionnalisation : quel salaire ?

Lire l’article

Grille de salaire : définition et construction

Lire l’article